Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 16, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Kivu

12 octobre 2018 |
SERIE
Kivu
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
14.99 €
DATE DE SORTIE
14/09/2018
EAN
2803672669
Achat :

Dans la province du Kivu, en République démocratique du Congo, des compagnies occidentales exploitent des mines pour en extraire du coltan, indispensable aux appareils technologiques. Mais derrière cette exploitation se cache une guerre civile atroce, au vu et au su de tous : des groupes armés détruisent des villages entiers, s’emparent des terres, envoient les hommes à la mine, enrôlent les enfants, violent les jeunes filles et les femmes. Un jeune ingénieur belge, venu sur le terrain pour installer un nouveau chef de guerre pour gérer l’extraction du précieux minerai pour le compte de sa compagnie, se rend compte de l’horreur. Et décide d’agir, à son échelle.

kivu_image1 Voilà une bande dessinée manifeste, fiction réaliste au service d’une belle cause. Celle, notamment, du Dr Denis Mukwege, distingué cette année du Prix Nobel de la paix pour son travail auprès des femmes mutilées et victimes de viol dans la région du Kivu. Car le sujet de l’album est bien là : le viol comme arme de guerre, pour terroriser des populations entières et annihiler tout espoir chez les survivants. Le récit est violent, plein de miliciens cruels et sans scrupules, d’enfants martyrisés, et de Blancs profitant de la situation. Car le cynisme des Occidentaux, qui savent très bien dans quel état est la région dont ils saignent le sous-sol, est directement visé par Jean Van Hamme. Le scénariste de XIII ne s’embarrasse d’ailleurs pas de subtilité pour dénoncer ce sinistre état de fait, et c’est sans doute un mal pour un bien : car il est des horreurs, trop longtemps tues, qu’il faut attaquer frontalement. Toutefois, on peut quand même regretter des rebondissements ahurissants, une dose de sexe inutile, un héros trop pur pour être vrai, une débauche de grands sentiments. Et un graphisme réaliste parfois raide et un peu chargé. Mais devant l’urgence, on retiendra avant tout l’intention : vouloir alerter le plus grand nombre sur l’enfer que vit le Kivu.

kivu_image2

Publiez un commentaire