Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

La Commedia des ratés **

15 février 2011 |

pasmalcommedia_couvPar Olivier Berlion et Tonino Benacquista. Dargaud, 14,95€, le 18 février 2011.

Fils d’immigrés italiens installé à Paris, Antonio Polsinelli fréquente le moins possible sa famille et la communauté dont elle fait partie, à Vitry-sur-Seine.

PL_COM-RAT-01.inddAlors qu’il est en visite, il se fait harponner par un ancien copain d’enfance, loser patenté, qui le presse de lui rendre un service: Antonio doit absolument l’aider à rédiger une lettre à destination d’une dame. Bon prince, notre héros s’exécute. Sans savoir que son camarade va bientôt se suicider, en lui laissant en héritage des vignes en Italie

Olivier Berlion (Tony Corso) adapte ici un roman de Tonino Benacquista (Malavita, Saga), La Commedia des ratés. Il use d’un trait réaliste un brin rude, aux contours affirmés, qui contraste avec son héros en perte de repères. Plutôt subtil, le récit oscille entre le portrait crédible d’un jeune homme qui rejette ses origines et finira par les retrouver, et une enquête.

Mais cet album, première partie d’un diptyque, se révèle frustrant: le mystère s’épaissit au fil des pages, tandis que le principal protagoniste démêle l’écheveau sans livrer ses conclusions au lecteur. On reste donc in fine extérieur à cette histoire pourtant fouillée et intrigante, et on le regrette.

PL_COM-RAT-01.indd

bouton_nbd Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

Publiez un commentaire