Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 20, 2018















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Réseau Papillon #1

26 avril 2018 |
SERIE
Le Réseau Papillon
ALBUM
Aux arts, citoyens ! - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
11.95 €
DATE DE SORTIE
10/01/2018
EAN
2822221286
Achat :

Dans leur petit village normand, Gaston et ses copains rêvent de rejoindre la Résistance pour défendre leur pays. Alors quand ils surprennent une conversation à propos d’un convoi d’œuvres d’art réquisitionnées à destination des hauts dignitaires nazis, les enfants décident qu’il est temps d’agir. Avec l’aide d’André, le grand frère de Gaston ayant pris le maquis, les quatre amis vont tout faire pour arrêter ce précieux convoi.

Avec Le Réseau Papillon, les éditions Jungle nous propose une nouvelle série jeunesse mettant en scène l’Histoire à travers des yeux d’enfants. Si le parti pris de montrer un aspect de la guerre assez peu traité est intéressant, on n’en reste pas moins dubitatif en refermant l’album.le-reseau-papillon-1-image1

Car en dehors de l’aspect éducatif, qui est bien complété par un petit dossier en fin d’ouvrage, l’histoire concoctée par Franck Dumanche ne propose pas grand-chose de nouveau. Les personnages sont tous des archétypes vus et revus, ce qui est flagrant du côté du groupe d’amis : le héros courageux, l’intello à lunettes, le gros bêta, et – surprise ! – la jolie fille amoureuse du grand frère du premier… Les lecteurs adultes remarqueront également quelques incohérences dans le scénario, la principale étant peut-être que les enfants semblent comprendre les échanges entre les Allemands sans aucune difficulté…

Le dessin de Nicolas Otéro (Le Roman de Boddah, Confessions d’un enragé), lui, fonctionne plutôt bien pour son public. On sent malgré tout qu’il s’agit de la première incursion du dessinateur dans la BD jeunesse : le design des jeunes protagonistes, avec leurs yeux façon manga, est encore un peu maladroit. Un bémol également pour le placement des bulles, dont le sens de lecture n’est pas toujours logique. Ceci dit, un joli travail est fait sur la colorisation, avec des couleurs printanières et des jeux de lumière qui rajoutent du charme au dessin.

Une série jeunesse pour l’instant assez quelconque, donc. Reste à voir si les prochains tomes réussiront à rattraper certains des défauts de ce démarrage sans grand intérêt.

le-reseau-papillon-1-image2

Publiez un commentaire