Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

4 Comments

Le retour gagnant des auteurs de Block 109

9 février 2011 |

block109_osp_introL’an dernier, deux nouveaux venus dans le monde de la BD nous coupaient le souffle avec leur uchronie Block 109. Après un deuxième album dans le même univers, Etoile rouge, un brin décevant, Vincent Brugeas (scénario) et Ronan Toulhoat (dessin) reviennent avec un nouvel opus : Opération Soleil de plomb. Un récit de guerre puissant et brutal, hommage aux films sur le Vietnam, mais situé (c’est original) dans la jungle africaine. Retour sur un an de BD, avec deux jeunes auteurs débordant d’ambition, d’énergie et de sincérité.

block109_osp_skorzenyOn retrouve les deux artistes sur le stand Akileos à Angoulême, où des lecteurs font déjà la queue une heure avant l’horaire prévu pour la séance de dédicaces. La rançon de la gloire pour Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat, qui ont vendu pas moins de 13 000 exemplaires de leur Block 109, un très beau score pour un premier album, surtout pour un format roman graphique. Un best-seller pour leur éditeur, qui leur « a laissé carte blanche pour la suite », confient-ils. Et ce malgré un succès mitigé (deux fois moins de ventes) pour Etoile rouge, leur récit d’aviation sorti moins de six mois après, et toujours situé dans l’uchronie Block 109. « Nous sommes peut-être allés trop vite pour ce deuxième album, reconnaît Vincent Brugeas. S’attaquer au genre BD d’aviation était d’ailleurs plus un défi pour nous qu’une réelle envie. L’histoire va dans tous les sens, elle n’est pas toujours très lisible… Toutes nos erreurs de jeunesse, qui étaient un peu diluées dans les 200 pages de Block 109, sont ressorties dans le format court d’Etoile rouge. Mais nous voulions que le public ne nous oublie pas, qu’il n’attende pas de nos nouvelles pendant un an. »

Cette démarche d’entretenir un lien fort avec son lectorat n’est pas si courante chez les auteurs de BD, blogueurs exceptés. « Nous ne faisons pas des BD pour nous, mais pour nos lecteurs, reprend Vincent Brugeas. Nous ne sommes pas auteurs pour toucher un salaire à la fin du mois. Nous voulons que les gens lisent nos albums, alors nous nous investissons jusqu’au bout: nous avons une vision d’artisan, nous créons un objet qui répond à des attentes. Pour nous, vendre n’est pas un gros mot. » Après avoir entendu les critiques sur Etoile rouge, les deux complices reviennent donc en ce début 2011, avec un volume bien plus prenant et efficace : Opération Soleil de plomb, sorte d’Apocalypse Now en terre africaine. block109_osp_feu« Nous avons franchi un cap dans notre méthode de travail, explique Ronan Toulhoat. Nous avons réalisé l’ensemble du story-board pour le nouvel album, avant que j’attaque le dessin, ce que nous n’avions pas pris le temps de faire sur le précédent. En cela, Etoile rouge était une transition. Pas facile à passer, mais derrière nous désormais. »

Sans langue de bois, on l’aura compris, les deux auteurs évoquent une année 2010 qui a changé leur vie. Ils ont toujours un boulot à côté, mais ont déjà mis en chantier leurs deux prochains livres. Vincent est aussi devenu papa, et ses nuits et week-ends sont bien remplis. « Un temps viendra où il faudra que je fasse des choix, sourit-il. Jusqu’ici, nous avons eu autant de chance qu’il était possible d’en avoir. En tant qu’auteurs débutants, nous sommes vraiment privilégiés. » En même temps, ils se donnent les moyens de l’être et nourrissent des ambitions dont ils ne se cachent pas. « Nous avons toujours été persuadés que nous allions percer et que nous irions loin. Et que, dans 20 ans, nos noms soient connus et respectés dans la BD de genre. »

block109_osp_pageToulhoat et Brugeas revendiquent ainsi leur positionnement dans le genre blockbuster, et leurs hommages appuyés au cinéma américain, celui de Francis Ford Coppola et John McTiernan. « Nous aurons toujours cette patte série B, c’est ce que nous aimons et ce que nous partageons avec nos lecteurs », confirme Ronan Toulhoat, qui évoque des références fortes à John Carpenter dans leur prochain New York 1947 (attendu à l’automne). Mais ils ne comptent pas s’en tenir aux récits de méchants nazis. « Après nos deux prochains albums, nous allons changer d’air, et laisser l’univers de Block 109 de côté, pour un moment, explique Vincent Brugeas. Nous souhaitons revenir à un format plus long, avec une sorte de western napoléonien. Morsures mettra en scène des soldats français de l’armée de l’Empereur assiégés par des cosaques dans un village allemand, qui sera le théâtre d’événements étranges… »

Avec des projets plein la tête pour au moins dix ans, les deux créateurs se concentrent aujourd’hui sur la communication de leur bébé du moment, Opération Soleil de plomb, « réalisé avec beaucoup de plaisir ». Pour nous (re)mettre dans l’ambiance, ils ont d’ailleurs concocté la série de strips Der Ritter, que l’on découvre depuis une semaine sur BoDoï, en avant-première. « Nous avons imaginé Der Ritter comme un personnage de super-héros créé par les nazis comme un pendant de Captain America en Allemagne. Son histoire sera développée dans le quatrième album dérivé de Block 109, Ritter Germania, qui sortira début 2012. Ces strips sont encore une façon d’entretenir les liens avec les lecteurs, et de construire notre mythologie. »

Benjamin Roure

__________________________________

bouton_nbd Block 109 – Opération Soleil de plomb.
Par Ronan Toulhoat et Vincent Brugeas.
Akileos, 14 €, le 3 février 2011.

Achetez Block 109 – Opération Soleil de plomb sur Fnac.com
Achetez Block 109 – Opération Soleil de plomb sur Amazon.fr

Images © Brugeas-Toulhoat / Akileos

__________________________________

block109_osp_pub_cor

Commentaires

Publiez un commentaire