Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 29, 2016

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les Jours sucrés

7 mars 2016 |
SERIE
Les Jours sucrés
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
19.99 €
DATE DE SORTIE
19/02/2016
EAN
2205073842
Achat :

jours_1Graphiste stressée et parisienne, Eugénie voit sa vie bouleversée par l’annonce de la mort de son père, qu’elle n’a pas vu depuis des années : il lui lègue sa boulangerie-pâtisserie, dans un petit village de Bretagne. Décidée à faire un aller-retour rapide pour vendre son héritage, la jeune femme tombe sur un notaire sympathique, une grand-tante muette, et un ancien copain de classe un peu trop collant. D’abord franchement odieuse, elle s’adoucit au fil des jours. Son affection pour la vielle Marronde et son ex camarade renaît, tandis qu’elle dévore le journal de bord laissé par son père. Et si Eugénie se remettait aux fourneaux ?

L’histoire a un léger goût de déjà-vu : une citadine proche du burn-out redécouvre les joies simples de la vie à la campagne, la saveur des relations vraies, le bonheur de faire plaisir à ceux qu’elle nourrit, et la révélation d’un amour naissant… Passons sur les quelques maladresses et poncifs du récit — dans lequel interviennent régulièrement, mais sans nécessité, quelques matous du quartier, histoire d’ajouter encore un peu de miel à l’affaire. On devine certes très vite qu’Eugénie et son ancien camarade vont tomber amoureux, et que tout finira bien. Mais cela n’empêche pas de picorer agréablement ces Jours sucrés. Quelques personnages (la grand-tante Marronde, le notaire descendant de Gustave Doré) sont savoureusement croqués. Le ton de Loïc Clément est léger, tendre, et le dessin d’Anne Montel frais et doux. Et leur gourmandise parvient à ne pas écoeurer.

jours_2

Publiez un commentaire