Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | March 1, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les Lames d’Ashura

11 février 2021 |
SERIE
Les Lames d'Ashura
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
18.90 €
EAN
B08JV9JVR1
Achat :

les-lames-dashura_image1Dans un fastueux pays, mélange lumineux d’Inde et d’Asie mineure, le gang de la ténébreuse Ashura fait régner la terreur parmi les convoyeurs de marchandises. Car aucun train – moyen de locomotion principal – n’échappe à ces fameuses « lames », ces femmes sans peur qui dévalisent tout wagon chargé de trésor. Mais Ashura vieillit et aimerait passer la main. À ses deux filles, l’une posée et calculatrice, l’autre fonceuse et violente, ainsi qu’à son fils, seul mâle de la bande, plus enclin à danser qu’à castagner. Mais la trahison d’une des filles va précipiter la fin de la matriarche et déclencher une lutte familiale sans merci.

Remarqué avec The Golden Path, attachant hommage au cinéma d’action de Hong-Kong, Baptiste Pagani revient avec un nouveau one-shot tourné vers l’Asie et porté sur la bagarre, sorte de western musclé aux confins d’un Cachemire imaginaire. Une histoire de soeurs ennemies, qui vont se livrer une chasse sanglante sur des dizaines de pages, aussi violentes que chatoyantes. L’auteur livre ainsi une aventure à grand spectacle, et ne lésine pas sur les moyens, avec force scènes de combats impressionnantes et un univers original et prenant, porté par un dessin qui, s’il n’est pas parfait sur les poses, les détails des décors et des expressions, possède un souffle rare et une patte bien identifiable. La seule déception tient au scénario. Trop linéaire, il propose des rebondissements assez attendus et ne fait pas grand-chose des enjeux esquissés ici ou là (la dictature VS le libre-arbitre, la loyauté VS la légalité, l’art VS la violence, etc.). Sans parler des portraits psychologiques des héros, très caricaturaux.

On lit donc ces Lames d’Ashura avec un sincère plaisir car le livre en met plein les yeux, mais on reste sur sa faim quant à un potentiel d’histoire un peu gâché. Car il recelait autre chose en lui qu’une série B pop-corn sympathique.

les-lames-dashura_image2

Publiez un commentaire