Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

Michel Vaillant – nouvelle saison #1 *

14 décembre 2012 |

picto-critique-V3-1michel_vaillant_nouvelle_saison_couvPar Benjamin Benéteau, Marc Bourgne, Philippe Graton et Denis Lapière. Graton, 14,50 €, le 2 novembre 2012.

Donner un coup de jeune à Michel Vaillant, héros pilote de course né il y a 55 ans et qui compte 70 tomes au compteur, voilà un défi qui paraît un peu fou. Et casse-gueule aussi. Malgré leur volonté manifeste de donner une tonalité contemporaine au héros et à son rutilant univers automobile, les auteurs de cette « nouvelle saison » ont bien du mal à passer la troisième.

michel_vaillant_nouvelle_saison_image1Pourtant, la première était bien enclenchée, sans caler : on retrouve Michel et son fier menton carré, les courses et l’empire industriel et sportif de la famille Vaillant. On embraie, avec des thématiques bien actuelles : la crise économique, l’inexorable fin de l’ère du tout pétrole et le développement des moteurs électriques, le star system, le conflit des générations et même les réseaux sociaux. Pas mal, pour le redémarrage d’une série quinquagénaire ! Et même franchement audacieux. Mais tout cela est animé par de bien grosses ficelles, qu’on distingue aisément derrière le dessin trop traditionnel de Benjamin Benéteau et Marc Bourgne, et les dialogues si abondants qu’ils finissent par être forcés. Ajoutons à cela de rares scènes de voiture guère spectaculaires et des séquences à la mise en scène datée, et on obtient un album bien décevant. Car si le premier tiers réussissait presque à séduire par les efforts déployés pour relancer une machine depuis longtemps dépassée, la suite se révèle bien poussive. Pari raté.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

michel_vaillant_nouvelle_saison_image2

Commentaires

  1. Francois Pincemi

    Je ne partage pas votre déception, cet album m’a conquis…. D’accord, il y a assez peu d »images de compétitions, mais pour en avoir, les amateurs n’ont qu’à regarder les grands Prix de F1 le dimanche!

Publiez un commentaire