Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Rapport 2010 de l’ACBD : un tassement du marché mais une production accrue

3 janvier 2011 |

Quel bilan pour l’année BD 2010 ? L’ACBD (ou Association de Critiques et Journalistes de Bande Dessinée) livre le sien via la plume de Gilles Ratier, son secrétaire général.

acbd_logoCe dernier pointe un tassement du marché, mais aussi un accroissement de la production. « Malgré une certaine stagnation, le secteur de la bande dessinée continue à être très combatif, en particulier sur le front de la production d’albums qui a encore augmenté de 5,45% en un an [contre 2,4% en 2009], note-t-il. [On remarque] un foisonnement créatif et concurrentiel très diversifié, tant dans son ouverture éparse que dans la valorisation de son patrimoine; permettant ainsi de maîtriser, au mieux, les investissements et faire face aux répercussions économiques d’une année sans nouvel Astérix ou Titeuf! » On dénombre donc 5165 parutions BD en 2010 (contre 4863 en 2009), dont 3811 nouveautés (contre 3599 en 2009).

Mais, et c’est une première en 14 ans, « l’économie de la bande dessinée semble ne plus suivre la courbe ascendante de la production : tous les indicateurs ont noté un ralentissement de son activité sur les trois premiers trimestres de 2010″. Pas de surprise, les albums qui tirent le mieux leur épingle du jeu en librairies sont ceux bénéficiant d’une exposition plurimédia (série animée, produits dérivés…) ou d’un plan marketing bétonné. Comme Les Simpson, Joe Bar Team, Largo Winch, Lucky Luke, Blake et Mortimer ou encore Le Chat

Du côté des éditeurs – au nombre de 299 -, aucun bouleversement: ce sont les neuf mêmes groupes qui dominent, assurant 60% de la production. « Depuis deux ans, le plus gros producteur d’albums est le groupe Média-Participations avec, pour 2010, 675 titres publiés sous ses filiales » (Dargaud, Dupuis, Le Lombard, Kana…).

Concernant la création numérique, peu de chiffres : elle est rapidement évoquée en fin de rapport. « Aucune statistique officielle n’est disponible, précise l’observateur, mais en consultant les annuaires des deux principaux hébergeurs de blogs en France, on peut constater que 6021 blogs sont classés « BD » chez Overblog, et 4268 chez Canal Blog. Un nombre largement sous-estimé au regard de la multitude d’hébergeurs et de plateformes internationales (…). Le blog est donc le média dominant pour la création de bande dessinée numérique, même si on note quelques mises en activité d’éditions de BD numérique originales, parmi lesquelles Les Autres Gens et Caramba!Publishing ou des éditeurs communautaires comme Sandawe et Manolosanctis. (…) Pourtant, le lectorat potentiel de la BD numérique ne cesse d’augmenter, 2010 ayant vu apparaître sur le marché des appareils nomades. »

L’année dernière, Gilles Ratier s’interrogeait sur « une vitalité en trompe-l’oeil » du secteur de la bande dessinée, et détaillait une évolution à peu près similaire à celle relevée en 2010. Souhaitons en 2011 que la surproduction actuelle faiblisse enfin, et que la course à l’occupation des présentoirs en librairies se transforme en course de fond, visant à publier des ouvrages moins nombreux, mais soigneusement sélectionnés, accompagnés et édités.

—————————————–

Pour télécharger l’intégralité du rapport – avec chiffres et graphiques en annexes -, rendez-vous sur le site de l’ACBD.

Données © Gilles Ratier, secrétaire général de l’ACBD (Association des Critiques et Journalistes de Bande Dessinée).

Votez pour cet article

—————————————

Publiez un commentaire