Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | April 4, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

René Follet est mort

16 mars 2020 |

René Follet, chez Daniel Maghen - Photo © Thierry Sauvage

René Follet, chez Daniel Maghen – Photo © Thierry Sauvage

Le dessinateur belge René Follet est décédé le 14 mars, à Bruxelles, à l’âge de 88 ans.

Né en 1931 à Woluwe-Saint-Lambert, René Follet démarre encore ado en fournissant des dessins publicitaires ainsi que des illustrations pour le roman L’Île au trésor de Robert Louis Stevenson. Comme d’autres dessinateurs belges, il collabore avec des revues scouts, avant de travailler, dès 1949, pour les journaux Tintin et Spirou, dessinant entre autres quelques Histoires vraies de l’Oncle Paul.

De 1963 à 1966, il assiste Mitacq en réalisant ses crayonnés sur la série Jacques Le Gall dans Pilote. Il suivra Mitacq sur la série Stany Derval chez Spirou, et crayonnera aussi pour William Vance sur Bob Morane, Bruno Brazil et Bruce J. Hawker dans les années 1970. Entretemps, René Follet signe SOS Bagarreur, sur un scénario de Maurice Tillieux.

sos-bagarreurDans les années 1970 et 1980, on le retrouve chez Spirou, avec Yvan Delporte dans Le Trombone illustré ou Les Zingari. Mais c’est l’illustration de publicités, de documentaires ou de romans qui l’occupera principalement.

Avec son style pictural, René Follet n’a toutefois jamais abandonné le 9e art, dessinant L’Affaire Dominici sur un scénario de Pascal Bresson, chez Glénat en 2010. Et Les Voyages d’Ulysse aux côtés d’Emmanuel Lepage et Sophie Michel. Un ouvrage paru chez Daniel Maghen en 2016 (le galeriste et éditeur avait exposé son travail) et qui a décroché le Grand Prix de la critique ACBD, et qui a été suivi par Les Voyages de Jules en mai 2019. Un dernier album pour un artiste qui aurait eu 89 ans en avril.

rene-follet-image2

Don Quichotte par René Follet. Illustration utilisée en couverture du magazine dBD. © Galerie Daniel Maghen

 

 

Publiez un commentaire