Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 15, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

6 Comments

Sélection BD érotiques #5

7 mars 2011 |

Rien de tel qu’un bouquin un peu olé-olé pour oublier le froid hivernal persistant ! Les éditeurs de bandes dessinées l’ont bien compris et ne cessent de m’envoyer de beaux ouvrages… à ne pas mettre en toutes les mains. Voici donc ma petite sélection de BD érotiques du moment et elle compte quelques vraies perles ! (et n’oubliez pas, petits coquins, de cliquer sur les miniatures des pages extraites des albums…)

erotique_celluloid_couverotique_celluloid_imagepCelluloid

Une femme entre dans un appartement d’esthète, avec peintures lascives et un vieux projecteur de film. Au téléphone, elle cause avec un homme qui, visiblement, n’est pas disponible pour le moment. La belle se déshabille, prend un bain et finit par allumer le projecteur. La voilà partie dans un monde de fantasmes sur pellicules, un rêve étrange et pénétrant… La collection Erotix des éditions Delcourt avait jusqu’ici accueilli des classiques de la bande dessinée érotique, elle s’ouvre désormais à la création. Et avec une pointure qui plus est, Mister Dave McKean, qui avait déjà tâté du porno dans Premières fois. Ici encore, il produit un récit entièrement muet, pour mieux jouer avec la puissance des images. Dessin, collages, peintures, photos se mêlent dans un songe moite et lubrique. Exhibitionnisme, domination, extase, métaphores… Le dessinateur de Cages nous emmène pour un voyage sensitif et onirique, qui convoque Max Ernst et Stanley Kubrick, et qui tient autant de la recherche formelle que de la BD de genre. Sulfureux et ne cédant jamais à la facilité, ce one-shot est un chef d’oeuvre.

Celluloid.
Par Dave McKean.
Delcourt/Erotix, 25 €, février 2011.
Achetez Celluloid sur Fnac.com
Achetez Celluloid sur Amazon.fr

erotique_cerises_couverotique_cerises_imagepTrois cerises

Voilà un album érotique, hard et tout, mais d’une qualité graphique rare et doté d’un univers résolument original. Ned et Tammy s’aiment passionnément et baisent comme des fous, dans le secret, car Ned a une femme et des enfants. Du très classique, dit comme ça, mais ce qui détonne, c’est que les personnages sont des singes anthropomorphes, c’est-à-dire des humains au faciès et détails physiques simiesques. Ce parti-pris permet de dépasser les codes du genre érotique, en interrogeant sur l’autre, ses différences, ses aspirations. Adrea Camic réussit donc un album très complet : une solide histoire de couple adultère, qui se finit dans une séquence extrêmement crue et brutale; une bonne BD X, avec son lot de scènes excitantes; et au final, une excellente histoire d’amour, débordant de sensations et de sentiments. Bravo !

Trois cerises.
Par Andrea Camic.
Tabou, 15 €, janvier 2011.
Achetez Trois cerises sur Fnac.com
Achetez Trois cerises sur Amazon.fr

erotique_ramba_couverotique_ramba_imagepRamba

En 1988 sortait au cinéma Rambo 3. Et dans les kiosques, Ramba la mercenaria, BD porno musclée d’un duo italien qui n’avait pas froid aux yeux… et qui a dû bien s’amuser à composer ce récit. Ils mettent en scène une brune sculpturale, tueuse à gages de talent, et véritable machine à baiser. Quand elle n’exécute pas des contrats ou qu’elle ne se fait pas prendre par deux vigoureux étalons, elle se caresse tranquillement sous un poster de Sylvester Stallone, avec son chat Lucifer à côté… Vous l’aurez compris, on est dans de la bonne parodie des familles, pas fine pour un sou, mais terriblement drôle et jouissive. Notamment grâce à ses dialogues, savamment traduits par Bernard Joubert. Petit exemple. Ramba, après avoir pris son pied sur le membre raide d’un type qu’elle venait de dessouder, balance, très sérieuse: « Il manquait de conversation, mais comme godemiché, ce gars était parfait ! ». Savoureux.

Ramba.
Par Rossano Rossi et Marco Delizia.
Dynamite, 15,50 €, février 2011.
Achetez Ramba sur Fnac.com
Achetez Ramba sur Amazon.fr

erotique_teddy_couverotique_teddy_imagepTeddy Beat

Troisième volume de la décidément bien vigoureuse collection BD Cul, ce Teddy Beat marque aussi le retour de Morgan Navarro, dont on n’avait plus trop de nouvelles, du moins en album. Il poursuit dans la veine de la fiction adolescente, mais dans un registre pour majeurs avertis. Chouette ! En effet, son Teddy à casquette a les hormones qui le démangent et il n’est pas le dernier à laisser traîner ses mains ou autre chose. Le voilà donc confronté à des situations éroticocasses, comme la fracture de son pénis à cause d’une prude prostituée, des cours de dessins qui finissent couchés, des jeux de plage mouillés ou des nuits au camping plus fun qu’à l’accoutumée. Le tout dans un univers graphique flashy et décontracté. C’est fun, drôle, léger, quasiment bon enfant (heu, enfin, on se comprend…).

Teddy Beat.
Par Morgan Navarro.
Les Requins Marteaux/BD Cul, 13 €, février 2011.
Achetez Teddy Beat sur Fnac.com
Achetez Teddy Beat sur Amazon.fr

erotique_urgences_couverotique_urgences_imagepUrgences cybernétiques

Dans cette ville du futur, Stacy est une mécanicienne comme on aimerait en connaître davantage. Dévouée, douée, efficace et… sexy. Maladroite aussi, car elle se met toujours dans des situations délicates et incongrues: rêve érotique après inhalation de flux toxiques, robot-gynéco trafiqué pour devenir un orgasmotron, androïde-lover en mode automatique et bourrin… Heureusement, Stacy aime ça et elle a de l’humour ! Rafa Lopez et Roger Bonet content ici des histoires courtes rigolotes et bien cochonnes, dans une ambiance fluo-techno réussie. Ça ne vole pas très haut, mais ça fait son petit effet. Et les amateurs de SF érotique, mention cybernétique, devrait largement y trouver leur bonheur.

Urgences cybernétiques.
Par Rafa Lopez et Roger Bonet.
Tabou, 15 €, mars 2011.
Achetez Urgences cybernétiques sur Fnac.com
Achetez Urgences cybernétiques sur Amazon.fr

Commentaires

  1. je profite de la thématique érotique de l’article pour faire un plan copinage.
    Un bon ami à moi a démarré une activité de blogueur/chroniqueur/critique, il s’est spécialisé dans la bande dessinée érotique.
    L’URL de son blog est la suivante: http://bderotique.wordpress.com/
    Il est possible de se tenir au courant des mises à jour ou de dialoguer avec l’auteur via Twitter en suivant ce compte: @BDerotique

    Merci !

  2. je profite de la thématique érotique de l’article pour faire un plan copinage.
    Un bon ami à moi a démarré une activité de blogueur/chroniqueur/critique, il s’est spécialisé dans la bande dessinée érotique.
    L’URL de son blog est la suivante: http://bderotique.wordpress.com/
    Il est possible de se tenir au courant des mises à jour ou de dialoguer avec l’auteur via Twitter en suivant ce compte: @BDerotique

    Merci !

  3. Bonjour et merci pour cette sélection, je ne connaissais pas tous les titres et c’est très agréable de pouvoir constater que je ne suis pas le seul à m’intéresser au genre!
    Concernant Ramba, j’ai plus été marqué par le coté consternant, très 1er degré et le gore. Je comprends que ça prête à rire. Je conseille le Royal Gentlemen Club pour la rigolade (un brin moins vulgaire quoique,..)
    En tout cas, un nouveau rendez vous pour moi sur cette page !
    (et merci à Karibou de nous avoir mis en contact et pour la « publicité » un brin envahissante à ce que j’ai compris. Désolé pour ça)

  4. Bonjour et merci pour cette sélection, je ne connaissais pas tous les titres et c’est très agréable de pouvoir constater que je ne suis pas le seul à m’intéresser au genre!
    Concernant Ramba, j’ai plus été marqué par le coté consternant, très 1er degré et le gore. Je comprends que ça prête à rire. Je conseille le Royal Gentlemen Club pour la rigolade (un brin moins vulgaire quoique,..)
    En tout cas, un nouveau rendez vous pour moi sur cette page !
    (et merci à Karibou de nous avoir mis en contact et pour la « publicité » un brin envahissante à ce que j’ai compris. Désolé pour ça)

Publiez un commentaire