Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | April 7, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Star FiXion

7 janvier 2020 |
SERIE
Star FiXion
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
12.90 €
DATE DE SORTIE
06/11/2019
EAN
2378782357
Achat :

Los Angeles, 1976. Ça va mal pour les studios Star Fiction, spécialisés en films de SF sans budget : leurs navets ne récoltent que des bides sidéraux en salles et les banquiers ne veulent plus raquer. Ou alors suggèrent de se lancer dans le porno, une branche moins classe mais beaucoup plus lucrative du 7e art. Encore faut-il savoir en faire ! Dans le même temps, un certain George Lucas peaufine une petite saga galactique et cherche un producteur…

star-fixion-image1

 

Sur le papier, l’idée de mettre en scène une équipe de film porno tournant, en secret de son scénariste, une version X de Star Wars, paraissait bien casse-gueule. Ou en tout cas propice à des scènes de gaudriole de bas étage, humour salace ringard XXL. Excellente surprise, il n’en est rien. En effet, Bernstein et Obion parviennent à balayer toutes les idées préconçues du lecteur : sans tourner le dos à un bon calembour facile, ils imaginent des situations surprenantes, pondent des dialogues bien tournés et, surtout, s’appuient sur des personnages épatants. Ces archétypes de la comédie fonctionnent parfaitement dans ce petit théâtre découpé en saynètes de deux strips chacune : un George Lucas ultra-naïf, un Spielberg surdoué en tout, un producteur-réalisateur apprenti du X désarmant de maladresse, des acteurs hauts en couleurs, et bien sûr des seconds rôles délicieusement absurdes. Le dessin d’Obion (sur son blog, il raconte la genèse du projet) ajoute une bonne couche d’humour – avec ses personnages bien campés, figurines modelables à souhait, toujours expressives –, et de légèreté, avec une mise en couleurs énergique et lumineuse. Dès lors, l’a priori initial a tôt fait de s’envoler, et c’est le rire voire le fou rire qui prend le dessus. Et, en plus, le livre offre une jolie plongée dans les coulisses de la création d’un film et l’Hollywood des années 70. Rien à dire, sur ce (bon) coup, la force était avec Obion et Bernstein.

star-fixion-image2

Publiez un commentaire