Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Tosca des bois #1

4 octobre 2017 |
SERIE
Tosca des bois
ALBUM
Jeunes filles, chevaliers, hors-la-loi et ménestrels - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
9.99 €
DATE DE SORTIE
01/09/2017
EAN
2205076787
Achat :

toascadesbois#1_extraitTosca des bois, voilà un patronyme qui vous rappelle certainement quelque chose. Et pourtant, ici, nous ne sommes pas du côté de Sherwood, mais bien dans le village de Castelguelfo. La forêt moyenâgeuse anglaise a laissé la place à une verdoyante contrée toscane. Ce petit coin d’Italie se trouve sous la tutelle du duc Granito Fieramosca et de son épouse, qui partagent leur temps entre batailles et festivités au château. Château dans lequel leur fille unique, la jeune Luchilla, passe de longues journées enfermée et entourée de domestiques plus ennuyeux les uns que les autres. Alors, lorsqu’une jeune voleuse va faire irruption en plein banquet pour détrousser les convives, la duchesse va profiter de l’occasion pour rompre la routine et faire la connaissance de Tosca, et de son frère Rinalto. De là va naître une étonnante amitié !

On entame la lecture de cet album avec un certain scepticisme. En découvrant les premières planches, on se dit que l’on va nous servir une énième parodie de Robin des bois. Une jeune orpheline intrépide qui lutte contre les injustices, des nobles qui vivent une existence confortable enfermés en sécurité derrière les murs de leur château… On connaît la chanson et on voit venir de loin ce que le scénario peut nous réserver. Puis, au fil des pages, l’histoire se met en place et avec elle apparaît la patte du duo italien Teresa Radice et Stephano Turconi (Violette autour du monde, Le Port des marins perdus). Le récit s’anime tout en s’émancipant de la légende originelle. La grande maîtrise narrative et graphique des auteurs apporte un vrai plus à cet album. Un découpage juste, un dessin fluide et vivant, des personnages expressifs et attachants, on se prend au jeu. Le divertissement est au rendez-vous et on ne regrette pas d’avoir plongé le nez dans cet album.

toascadesbois#1_planche

Publiez un commentaire