Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 30, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Woman World

27 février 2020 |
SERIE
Woman World
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
22 €
DATE DE SORTIE
21/02/2020
EAN
2360121138
Achat :

Imaginez un monde sans homme. Plus un seul, car depuis des années, sans raison, les seules naissances sont des petites filles. Une fois le dernier spécimen mâle décédé, l’espèce humaine n’est donc que féminine, et l’homme finit par devenir un lointain souvenir pour les plus âgées, une légende d’un autre temps pour les plus jeunes (voire un mythe). Un postulat post-apocalyptique que tord avec malice Aminder Dhaliwal en prenant le parti d’en rire et de ne retenir que le meilleur de cette disparition : la fin des violences et de l’oppression !

woman-world-image1 Car dans ce monde où il a été trouvé un moyen de perpétuer l’espèce (merci les banques de sperme et la recherche scientifique bien orientée) et que la survie semble plus ou moins assurée (ne demandez pas comment, c’est pas ça l’important), les femmes vivent une existence totalement libérée du joug et du regard des hommes. Et, même si elles parlent tout le temps de leur absence et de leur nouvelle forme de liberté, elles semblent s’épanouir avec une légèreté inédite. Bien sûr, certaines sont dépressives, d’autres manquent de confiance en elles, d’autres encore sont insouciantes ou solitaires ou autoritaires ou renfermées. Mais cela, c’est la vie normale, et elles semblent la (re)découvrir sous un jour nouveau, débarrassées d’une charge mentale et d’une forme d’oppression politique et économique permanentes.

Avec un trait minimaliste, Aminder Dhaliwal enchaîne ainsi les courtes saynètes humoristiques, jamais trash ni radicales, souvent mignonnes et tendres, et même parfois hilarantes grâce à l’excellente traduction de Clémentine Beauvais. Ces bons mots et ces situations cocasses sont finalement assez classiques, mais il y a toujours un petit clin d’oeil rappelant qu’on est ici dans un monde de femmes, et que tout est PRESQUE pareil qu’avant. Il y a juste un gros truc pénible en moins. Alors bien sûr, on pourrait s’énerver devant cette vision militante qui prônerait une vie sans hommes. Mais ce serait mal comprendre l’idée : libérez la parole des femmes les aide à se libérer de la pression masculine et à croire en elles. Si un livre d’humour, avec des blagues bien senties même si parfois déjà vues, peut participer à cela alors on vote tous pour ce Woman World. Même si on est un garçon.

woman-world-image2

Publiez un commentaire