Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Comment comprendre Israël en 60 jours (ou moins) °

30 mai 2011 |

israel_couvnonPar Sarah Glidden. Steinkis, 18,50 €, le 11 mai 2011.

Dans ce récit à la première personne, la jeune Américaine Sarah Gidden raconte son premier voyage en Israël, organisé par une association chargée de faire connaître leur terre aux juifs du monde entier. Réfractaire à la propagande et très méfiante quant aux objectifs de ce tour opérateur un peu spécial, elle remet sans cesse en question tout ce qu’on lui raconte sur place, gardant bien en tête le sort des Palestiniens. Mais finit par être submergée par l’émotion, et surtout par le doute : qui croire? comment peut-on se forger une opinion tranchée?

israel_imageLe projet de l’auteure, à savoir raconter tous les détails de ce périple, montrer objectivement le point de vue de jeunes Israéliens, et non pas les discours officiels des politiques, était une bonne idée. Tout comme l’initiative de ne rien cacher des propres émotions et interrogations. Hélas, Sarah Gidden tombe dans tous les pièges qui se dressent immanquablement sur sa route.

Sur la forme d’abord : ce bouquin semble interminable, avec ses mornes descriptions de trajets en car, ses pages d’histoire du pays, ses plates discussions entre touristes..! La mise en scène – frontale, bavarde et sans parti-pris graphique affirmé – est un ratage total et l’ennui guette à chaque chapitre. Sur le fond ensuite, l’auteure, bien que tentant d’éviter le bourrage de crâne dont elle est victime, finit par servir une seule cause, celle d’un Israël victime des terroristes arabes. Car, malgré elle sans aucun doute, elle ne donne la parole qu’à des habitants qui, bien que souvent tolérants en apparence, insistent avant tout sur leur sécurité et l’impérieuse nécessité des actions gouvernementales de confinement des Palestiniens. Résultat, elle concède avoir changé d’avis sur la situation locale, et repart d’Israël sans avoir vraiment discuté avec un seul Arabe…

Le titre de son livre sonne alors différemment qu’au premier abord: il ne s’agit pas de comprendre Israël, dans le sens de mieux cerner ses problèmes, mais plutôt d’accepter les agissements de ses gouvernants et habitants. On referme alors l’ouvrage dans un bâillement exaspéré, et on attend impatiemment le livre de Guy Delisle sur son séjour à Jérusalem, car lui est un auteur qui a toujours su prendre la distance nécessaire pour décrire un pays et poser les bonnes questions.

bouton_nbd Achetez Comment comprendre Israël en 60 jours (ou moins) sur Fnac.com
Achetez Comment comprendre Israël en 60 jours (ou moins) sur Amazon.fr

Commentaires

  1. Gerry

    Je suis plutôt d’accord avec cette critique. Cette bd m’a appris des choses factuelles sur Israël et le conflit, mais elle est très pauvre graphiquement et émotionnellement, dommage…

  2. Gerry

    Je suis plutôt d’accord avec cette critique. Cette bd m’a appris des choses factuelles sur Israël et le conflit, mais elle est très pauvre graphiquement et émotionnellement, dommage…

Publiez un commentaire