Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

4 Comments

Criminal #3 ****

11 février 2009 |

criminal_3_couv.jpgbravo.jpgPar Sean Phillips et Ed Brubaker. Delcourt, 12,90 €, le 4 février 2009.

Amateurs de polar, cette série est faite pour vous. Véritable perle noire, Criminal est à la bande dessinée ce que La Nuit nous appartient de James Gray est au cinéma ou ce que Les Soprano est aux séries télé: un hommage aux films et feuilletons noirs, en même temps qu’une redynamisation du genre. Dans ce troisième recueil, le scénariste Ed Brubaker continue de raconter l’itinéraire de gangsters, toxicomanes, vétérans du Vietnam et autres paumés, qui se côtoient dans les bas-fonds crasseux d’une métropole anonyme. Toutes les histoires de la série tournent autour du même bistrot louche, dans lesquelles nombre de figures déglinguées se croisent sans se connaître, marchant vers un avenir qui ne sera certainement pas radieux.criminal_3_image1.jpg

On suit ici un boxeur, amoureux d’une héroïnomane, et dont le meilleur ami est un truand en devenir. À ce trio s’ajoute un ancien militaire endetté, et vous comprendrez bien que cette histoire ne peut pas bien se terminer… La grande force de Criminal réside dans sa narration magistrale, portée par des voix off limpides et cruelles. Rarement polar en BD aura été si sombre, si désespéré, si bon. Les noirs profonds de Sean Phillips et sa façon de peindre la détresse sur les visages achèvent de porter cette bande dessinée au Panthéon du genre noir. Et on se réjouit que le duo d’auteurs sorte ce mois-ci la suite d’une autre bonne série: Sleeper, chez Panini.

Achetez Criminal T3 sur Amazon.fr

Commentaires

  1. Vincent

    Criminal de Brubaker et Phillips, est un de ces polars américains de haute volée ! Cette série est l’un des meilleurs comics du genre au même titre que Sin City, 100 Bullets, Powers, Queen and Country…Brubaker y construit un récit fictif très cohérent, voir très réaliste avec un groupe de personnages très attachants et différents. Les histoires sont de très très bonne tenue, bien construites avec dans les différents volumes des flash-backs, des perso qui se croisent, leur destin et ce qui les conduits à agir de la sorte tels que Tracy et son père…Non vraiment Brubaker à un réel talent d’écriture, ses récits policiers sont sous sa plume bien écrits, bien rythmés avec de bons dialogues sans pour autant en abuser comme le fait parfois Bendis.

    Phillips au dessin est parfait, sans être « flashy », il met en image et encre cette série comme personne, un trait simple, puissant jouant beaucoup sur les ombres qui se marie très bien avec l’histoire ! Sans pour autant oublier Val Staples dont la mise en couleur est en adéquation avec le travail de Phillips.

    Au final, Criminal reste une des ces B.D qui marquent, que l’on adore lire voir même de relire. Au même titre que Sleeper chez Panini.

    Avec un très bon travail des éditions Delcourt qui fournissent de biens beaux volumes et on attend avec impatience une traduction d’Incognito dans un futur proche !

  2. Vincent

    Criminal de Brubaker et Phillips, est un de ces polars américains de haute volée ! Cette série est l’un des meilleurs comics du genre au même titre que Sin City, 100 Bullets, Powers, Queen and Country…Brubaker y construit un récit fictif très cohérent, voir très réaliste avec un groupe de personnages très attachants et différents. Les histoires sont de très très bonne tenue, bien construites avec dans les différents volumes des flash-backs, des perso qui se croisent, leur destin et ce qui les conduits à agir de la sorte tels que Tracy et son père…Non vraiment Brubaker à un réel talent d’écriture, ses récits policiers sont sous sa plume bien écrits, bien rythmés avec de bons dialogues sans pour autant en abuser comme le fait parfois Bendis.

    Phillips au dessin est parfait, sans être « flashy », il met en image et encre cette série comme personne, un trait simple, puissant jouant beaucoup sur les ombres qui se marie très bien avec l’histoire ! Sans pour autant oublier Val Staples dont la mise en couleur est en adéquation avec le travail de Phillips.

    Au final, Criminal reste une des ces B.D qui marquent, que l’on adore lire voir même de relire. Au même titre que Sleeper chez Panini.

    Avec un très bon travail des éditions Delcourt qui fournissent de biens beaux volumes et on attend avec impatience une traduction d’Incognito dans un futur proche !

Publiez un commentaire