Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 24, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

4 Comments

Ghostopolis ***

3 avril 2012 |

picto-critique-V3-3ghostopolis_couvPar Doug TenNapel. Milady Graphics, 22,90 €, le 23 mars 2012.

Frank a un drôle de boulot : il travaille pour la Force d’intervention de l’immigration surnaturelle. En gros, il est chasseur de fantômes, version fonctionnaire. Il se rend dans les habitations prétendument hantées, vérifie la présence ou non d’un spectre, met la main dessus et le réexpédie chez lui (pas par charter, mais grâce à des menottes magiques). Tranquille. Sauf qu’un jour, en poursuivant un squelette de cheval, il envoie par erreur un jeune garçon (malade, certes, mais encore bien vivant) dans l’Au-delà…

ghostopolis_image1Entre Ghostbusters (pour le côté fantômes en fêtes), Scott Pilgrim (pour l’univers branque et le dessin flexible à grands yeux), et Tim Burton (pour la doux mélange du monde des vivants et de celui des morts), cet élégant one-shot a de quoi séduire. Et même au-delà des adolescents, sa première cible évidente. Car par son rythme fougueux, ses grands sentiments manipulés délicatement et son imagination débordante, il offre un vrai bonheur de lecture. Les personnages principaux, s’ils ne sont pas en eux-mêmes très surprenants, sont en revanche fort attachants. Mais les seconds rôles, notamment la bande de zombies, momies et squelettes, sont tous très réussis. L’Américain Doug TenNapel, mondialement célèbre pour avoir créé le personnage de jeu vidéo Earthworm Jim, développe ici un univers riche et bien construit, qui pourrait servir de toile de fond à de multiples récits. Son trait cartoon ultra-dynamique et son talent pour inclure des expressions dans un simple regard permettent oublier les quelques dégradés de couleurs baveux, seul petit défaut de cet épatant album tous publics.

Achetez Ghostopolis sur Fnac.com
Achetez Ghostopolis sur Amazon.fr

ghostopolis_image2

Commentaires

Publiez un commentaire