Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Gringos Locos ***

9 mai 2012 |

picto-critique-V3-3gringos_locos_couvPar Olivier Schwartz et Yann. Dupuis, 14,95 €, le 4 mai 2012.

Un feuilleton éditorial digne d’un scénario de BD : en janvier dernier, la sortie de Gringos Locos avait été repoussée au dernier moment par Dupuis, alors que l’album s’apprêtait à rejoindre les étals des libraires. Les aventures de Jijé, Franquin et Morris en Amérique n’avaient pas beaucoup fait rire leurs ayants droit, qui avaient bloqué la sortie du livre. Le 4 mai, l’album tant attendu de Yann et Schwartz paraît enfin, enrichi d’un document de 10 pages réalisé en collaboration avec les familles Gillain et Franquin.

gringos_locos_image1Après s’être attaqué au mythique Spirou dans Le Groom vert de gris, Yann et Schwartz s’attaquent ici au légendaire voyage des auteurs de Jerry Spring, Gaston et Lucky Luke en Amérique en 1948. Avec des couleurs vives et un trait qui fait honneur aux maîtres en question, Gringos Locos évoque la folle épopée qui emmena les trois amis de Bruxelles à San Diego et de Los Angeles à Tijuana. Fuyant l’avancée du communisme en Europe, Joseph Gillain dit Jijé embarque sa famille pour le Nouveau Monde. Morris et Franquin seront aussi du voyage.

Pleins d’espoir, pensant être immédiatement embauchés par les studios Disney, les trois amis dessinateurs traversent le continent d’Est en Ouest dans une vieille Ford Hudson bourrée à craquer. Mais évidemment, rien ne se passe comme prévu et les trois complices enchaînent les déconvenues et les aventures cocasses. De la panne de voiture en plein désert aux légendaires engueulades entre les dessinateurs, cet album chaleureux redonne vie à ces mythes de la BD franco-belge. Derrière le trait efficace de Schwartz, on retient surtout les anecdotes qui rendent les personnages sympathiques. Comme quand Franquin et Morris, bons vivants notoires, énumèrent toutes les bonnes bières belges que leur évoque le Grand Canyon asséché. Jijé fait lui preuve d’une extraordinaire inventivité, prêt à dégainer son carnet de croquis quand il n’arrive pas à se faire comprendre avec des mots et jamais à court de ressources quand une embûche se met sur le chemin des voyageurs.

Le fascicule concocté par les familles des dessinateurs qui conclut l’album est une bonne surprise. Les photos de famille et le témoignage de Benoît, l’aîné des enfants Gillain âgé de 10 ans lors du voyage, donnent une autre perspective, plus émouvante, à cette épopée américaine.

Eloïse Fagard

Achetez Gringos Locos sur Fnac.com
Achetez Gringos locos sur Amazon.fr

gringos_locos_image2

 

 

Publiez un commentaire