Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Inside Angoulême 2012 #1

28 janvier 2012 |

Un petit article très subjectif, pour raconter MON festival d’Angoulême. Mais avec son lot d’infos dedans.

Difficile de raconter tout ce qui se passe dans les rues d’Angoulême ou sur les stands, dans les salles de conférence ou les lieux d’exposition. Surtout quand, comme moi cette année, on est chargé d’animer des rencontres publiques avec des auteurs, et donc de rester loin de l’agitation festivalière. Néanmoins, en laissant traîner ses yeux et ses oreilles, en discutant avec les auteurs, on apprend des choses.

angouleme_soleilComme l’annonce de l’adaptation en long-métrage animé du livre Gaza 1956 de Joe Sacco, par la société Tu vas voir et le cinéaste Denis Villeneuve (Incendies). Une information sous forme de feuille de papier toute simple, laissée dans la case BoDoï de la salle de presse; comme quoi, à l’heure des mails et de Twitter, c’est encore utile ces boîtes aux lettres…

Des infos, il y en avait un certain nombre à la conférence organisée par Guy Delcourt (que j’ai tweetée en direct), lors de laquelle le patron du troisième groupe d’édition BD en France a annoncé, devant libraires et journalistes, les grands titres à paraître en 2012. Comme le retour de séries phares du catalogue (Sillage, La Rose écarlate, Okko, Coq de combat…), des auteurs très attendus (Philippe Squarzoni, Jenny avec un nouveau manga, Smudja, Frank Giroud), la création POUR l’éditeur français d’un album (The Passenger) par Kirkman et Adlard, les auteurs de Walking Dead… Et l’essor des séries-concepts, avec la poursuite de Jour J et Sept, et la naissance de La Grande Évasion (par Chauvel) et Zodiaque (par Corbeyran). Guy Delcourt a par ailleurs souligné que, malgré le rachat, Soleil restait une maison indépendante, avec ses habitudes et ses racines toulonnaises. Il a aussi annoncé la vente de 1400 livres numériques en 6 semaines, ce qui est faiblard, mais pas nul; une info à mettre en parallèle avec celle d’Actualitté sur le choix de Delcourt/Soleil d’aller chez Hachette-numérique et de délaisser Iznéo (plateforme dans laquelle ils s’étaient toutefois peu investis).

angouleme_espritbdDe numérique, il est question un peu partout. D’abord Esprit BD, plateforme de diffusion de projets numériques d’auteurs sur iPhone ou iPad, qui utilise des outils Ave!Comics, se targuait hier de 38000 téléchargements de l’application depuis son récent lancement. Ensuite des projets émanant directement d’auteurs : Pierre-Yves Gabrion prépare avec Emedion un magazine numérique pour enfants, dont le premier numéro serait gratuit et les épisodes suivants payants; Fabien Vehlmann, Cyril Pedrosa, Gwen de Bonneval, Brüno et Hervé Tanquerelle préparent Professeur Cyclope, et cherchent des investisseurs; et Franck Bourgeron, Olivier Jouvray, Kris, Virginie Ollagnier et Sylvain Ricard lancent La Revue dessinée, recueil numérique, trimestriel et payant, dans le genre reportage et documentaire. 2012 devrait donc voir des projets numériques se lancer, originaux et créatifs. Et surtout, sans les éditeurs de bande dessinée traditionnels derrière… Les auteurs prennent la main, et vont sans doute faire bouger les lignes.

Voilà, Angoulême, outre la programmation officielle, c’est surtout ça: rencontrer des créateurs, entre deux portes ou dans la rue, et apprendre plein de choses; surveiller le programme de visites des politiques pour les éviter (Léonetti, Wauquiez, Mitterrand, Royal, Joly, Bayrou… qui ne se déplacent jamais seuls et donc occupent pas mal de place dans les expos); ne pas croire les rumeurs qui disent qu’il faut un « golden badge » pour entrer au bar-du-Mercure-qui-est-tout-refait-à-neuf-et-que-la-direction-veut-préserver-des-dégradations; et surtout entendre de belles histoires comme celle du dessinateur espagnol Pau (La Saga d’Atlas et Axis), venu à Angoulême 15 années consécutives (sans rien connaître d’autre de la France) présenter son projet, avant de le voir enfin intéresser un éditeur. « On ne décide pas de devenir dessinateur, on l’est, c’est tout », a-t-il glissé hier lors d’une rencontre dessinée que j’animais. Un chouette moment, vraiment.

Commentaires

  1. Charlito

    Des rumeurs comme quoi on ne pouvait entrer au Mercure… Aaaah monde lisse et serein !
    A 2 heures du matin vendredi soir les cerbères de l’entrée ont refusé l’entrée à des auteurs dont David Prudhomme (Fauve d’or 2010) et Nicolas Dumontheuil (Alph’art meilleur album 1997), et ils ne furent pas les seuls à être refoulés…
    Le bar du Mercure était réservé aux seuls locataires de l’hotel paraît-il, vous en faisiez partie ?…

  2. Charlito

    Des rumeurs comme quoi on ne pouvait entrer au Mercure… Aaaah monde lisse et serein !
    A 2 heures du matin vendredi soir les cerbères de l’entrée ont refusé l’entrée à des auteurs dont David Prudhomme (Fauve d’or 2010) et Nicolas Dumontheuil (Alph’art meilleur album 1997), et ils ne furent pas les seuls à être refoulés…
    Le bar du Mercure était réservé aux seuls locataires de l’hotel paraît-il, vous en faisiez partie ?…

Publiez un commentaire