Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | June 28, 2022















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les Mapmakers et la magie oubliée #1

31 mai 2022 |
SERIE
Les Mapmakers et la magie oublié
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
19.90 €
DATE DE SORTIE
22/04/2022
EAN
2357991216
Achat :

Une campagne verdoyante, des petites collines, de jolis bosquets, des habitants solidaires. Tout pour être heureux ? Eh bien, non. Car les intransigeants et violents Manteaux Noirs, sous prétexte de protection, font régner l’ordre par la terreur dans la Vallée. Impossible de la quitter pour les quelques familles qui y vivent, contraintes de travailler dans la carrière de briques, de nettoyer l’ancien lit d’une rivière dont personne ne se souvient plus, et d’occuper les longues soirées à faire du quilting (technique de couture donnant un effet matelassé). Et surtout, de se taire. Mais la jeune Alidade ne l’entend pas ainsi et file explorer les environs dès qu’elle en a l’occasion. Hélas, elle n’évite que rarement les punitions. Un jour, elle découvre par hasard un passage mystérieux dans un tronc d’arbre, puis une créature fantastique à l’apparence d’un vieil oiseau bavard, et enfin le récit des Mapmakers, anciens cartographes détenteurs d’une magie oubliée…

mapmakers-image1Nouvelle bonne pioche des éditions Kinaye, ce premier tome des Mapmakers séduira davantage par son scénario à fort potentiel, que par son dessin un peu sommaire, qui possède néanmoins l’atout d’être d’une grande efficacité. Ainsi, le scénariste Cameron Chittock prend le temps de poser les bases d’une quête complexe et haletante, en accumulant les obstacles devant son héroïne, contrainte à une douloureuse solitude : impossible dialogue avec sa mère, rupture de confiance avec son meilleur ami, prise de responsabilités trop grande, mentor trop abrupt, secrets trop lourds à porter… Alors, même si les événements ne paraissent pas si spectaculaires, on tremble avec elle devant l’ampleur de la tâche qui lui incombe. Et on attend avec impatience la suite de ses aventures pour 2023, car l’univers de ces Mapmakers n’a été qu’ébauché jusque-là. Enfin, ce qui fait que ce tome 1 séduit autant, alors qu’il sert surtout à poser les enjeux, c’est qu’il ne prend pas ses jeunes lecteurs pour des naïfs ou des idiots. Il dépeint une jeune fille propice à l’identification, qui progresse lentement dans son apprentissage, et des personnages aux réactions nuancées. Loin des scénarios prémâchés ou trop calibrés de nombre de BD jeunesse.

mapmakers-image2

Publiez un commentaire