Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 24, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les Sauroctones #1

20 février 2020 |
SERIE
Les Sauroctones
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
19.99 €
DATE DE SORTIE
31/01/2020
EAN
2205080504
Achat :

L’apocalypse est passée par là. L’électricité est une denrée rare, tout le monde a oublié ce qu’étaient les réseaux sociaux, les objets publicitaires d’antan sont devenus de précieuses reliques. Surtout, dans ce monde aux allures de Moyen-Âge où une partie des humains est victime de mutations (de tout type, malformation ou super-pouvoir), des monstres pleins de pattes, mandibules et tentacules sèment la terreur. Mercenaires armés jusqu’aux dents, les Sauroctones monnayent leurs services pour chasser les bestioles. Une bande de gamins maladroits mais courageux, assistant les Sauroctones, va précipiter son destin et prendre des responsabilités inattendues…

les-sauroctones_image1Après un épatant Pouvoirpoint, Erwann Surcouf revient avec une fresque plus ambitieuse, mais qui s’appuie sur le même principe : aborder le récit de genre (après la SF, ici une fantasy post-apocalyptique) avec des codes et une esthétique modernes, plus proches du roman graphique que de la saga fantastique. D’une ligne fine et mouvante soutenue par des aplats malins – couleurs éclatantes et palette sombre s’imbriquent joliment, produisant de belles ambiances, dans un registre à la fois pop et anxiogène –, il brosse une aventure trépidante, organisée en chapitres tendus, comme autant de nouvelles d’aventures mystérieuses façon pulp (superbes têtes de chapitre à la manière de couvertures d’illustrés). Ou comme des niveaux de jeu – de rôle ou vidéo –, avec nouveaux personnages, nouveau décor et nouveau boss à battre à chaque fois. Mais loin de reproduire toujours le même schéma, Erwann Surcouf creuse à chaque étape la psychologie de ses personnages, brossant des portraits toujours plus fins et complexes, sans oublier de construire peu à peu le puzzle de son monde survivant, jouant avec les mots, les vagues souvenirs ou les croyances, comme autant de réminiscences d’un XXIe siècle depuis longtemps oublié. Un premier tome drôle, haletant et inventif. En un mot : emballant.

les-sauroctones_image2

Publiez un commentaire