Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 30, 2022















Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Lost Lad London #1

3 novembre 2022 |
SERIE
Lost Lad London
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
9.95 €
DATE DE SORTIE
03/11/2022
EAN
B0B3SJJNBK
Achat :

Lost Lad London CaseM. King, le maire de Londres, a été retrouvé poignardé dans le métro. Lenny Ellis, un flic à l’ancienne qui se laisse guider par son instinct est sur l’affaire. Aussi bien, quand il se rend chez un des passagers présents dans la même rame que le maire au moment du meurtre, il vise juste : Al Adley, un étudiant d’origine asiatique, en apparence irréprochable avoue avoir trouvé un couteau ensanglanté dans la poche de sa veste. Le policier atypique et le jeune homme intègre concluent alors un pacte : ils retrouveront le coupable ensemble.

Il y a fort à parier que le graphisme de Shima Shinya ne fera pas l’unanimité. Entièrement numérique, son dessin à la palette graphique, dont les aplats rappellent un temps ceux de Bastien Vivès, développe une patte bien caractéristique. Crayonné, anguleux, dépouillé, son trait a du caractère, et on y retrouve un peu la sensibilité de Natsume Ono (Goyō, Gente…) et le dépouillement de Haruko Ichikawa (L’Ère des cristaux). Si ses compositions sont recherchées, nombre de ses planches pêchent en revanche un peu par la frugalité de ses décors. De la même manière, certaines expressions retranscrites avec spontanéité font mouche alors que d’autres pêchent par leur simplisme.

Quoi qu’il en soit, tout droit sortie du magazine Comic Beam (Wet Moon, Sengo, Tomino la maudite…) l’autrice a su apposer sa trace singulière en quelques pages. Lost Lad London est sa première parution longue en solitaire, et ce polar noir se révèle suffisamment mystérieux pour qu’on ait envie d’en savoir plus, suffisamment bien mis en scène pour qu’on ne décroche pas une seconde et suffisamment court (3 tomes) pour que le tout ne soit pas étiré inutilement. L’ambiance mystérieuse que l’autrice parvient à déployer en quelques pages est enveloppante tout en s’évitant le sensationnalisme. Rapidement, les personnages principaux gagnent en profondeur, l’enquête avance, s’étoffe, subit quelques rebondissements et semble se resserrer sur nos deux enquêteurs… Difficile de ne pas se laisser happer et de ne pas trépigner en attendant la suite !

©Shima Shinya 2019,2021 / KADOKAWA CORPORATION – Traduction : Sébastien Ludmann

Lost Lad London Planche

Commentaires

  1. J’ai ce manga dans ma PAL. L’histoire a l’air intéressante. Par contre c’est vrai que le graphisme change de ce qu’on connaît habituellement en manga. Il y a quelque chose de très européen dans le style.

  2. Rémi I.

    Tout à fait, c’est aussi ce qui fait le charme de ce titre atypique !

Publiez un commentaire