Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

In the name of **

17 janvier 2012 |

picto-critique-V3-2in_the_name_couvPar Will Argunas. Casterman/KSTR, 16 €, le 11 janvier 2012.

On est en 2015, et une ferveur religieuse nouvelle s’empare des États-Unis. Imaginez : le premier pape noir de l’Histoire, du nom de Nelson Ier, vient rencontrer les Américains. Fort de sa jeunesse, de son franc-parler et d’une popularité hors du commun, tranchant avec son prédecesseur Benoît XVI, il représente un vrai espoir pour la communauté catholique mondiale, qui sent souffler le vent bénéfique d’une modernisation de l’Église. Mais dans ce stade de Houston ultra-surveillé, Nelson Ier va être abattu d’une balle dans la tête.

in_the_name_imageAprès Black JakeBloody September et L’Homme squelette, Will Argunas continue de disséquer l’Amérique contemporaine, sa violence et ses dérives. Ici, il est question de religion, d’alcoolisme, de pédophilie, de l’omniprésence des armes, de la guerre en Irak et surtout des mass médias. Et du pouvoir d’influence de ces derniers sur des populations entières, et ce, au quotidien. Comme souvent, l’auteur s’inspire de photos et d’acteurs pour composer ses décors et incarner ses personnages (ici, par exemple, Laurence Fishburne dans la peau de son enquêteur), ce qui donne à son récit à la fois un réalisme appréciable (primordial pour son scénario de politique-fiction) et une patine cinéma américain agréable. Cependant, la mise en couleurs, dans les tons de bruns avec des sursauts vifs (rouge, jaune), reste monotone et peu subtile.

Mais au final, l’album déçoit, surtout sa dernière partie et sa chute, abrupte, attendue, confuse et peu satisfaisante. Car si la description d’un système politico-médiatico-judiciaire est convaincante, l’enquête qui lui sert de véhicule s’embourbe assez vite dans les convenances du genre (répétitives scènes d’interrogatoires, flash-back poussifs…) et laisse un goût d’inachevé. Rageant, car Will Argunas a un talent indéniable, notamment de narrateur, mais ses livres manquent souvent d’un petit quelque chose pour être vraiment enthousiasmants.

Achetez In the name of sur Fnac.com
Achetez In the name of sur Amazon.fr

Publiez un commentaire