Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 23, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Lyon BD dévoile sa saison d’automne

11 septembre 2020 |

Annulé en juin pour cause d’épidémie de Covid-19, le festival Lyon BD a rebondi en concevant une saison d’automne riche et alléchante.

lyon-bd-automne2020-affichePour patienter et préserver le lien avec les auteurs et le public, Lyon BD avait mis en ligne un « joyeux non festival » en juin, en lieu et place du vrai festival, annulé en raison de la pandémie. Pendant ce temps-là, les équipes de la manifestation ont monté une programmation automnale, avec le soutien de leurs partenaires et des collectivités – car l’année de la BD se poursuit, jusqu’à l’été 2021. Avec des expositions, des spectacles et des productions originales, le tout sous une nouvelle affiche signée de l’autrice libanaise Raphaelle Macaron.

Au chapitre des expositions, on retiendra Mathieu Sapin à la Maison du livre, de l’image et du son de Villeurbanne, Guy Delisle à la médiathèque de Francheville, Alex Inker (Un travail comme un autre) à la galerie Kiblind, et une exposition collective de Jochen Gerner, Nicolas de Crécy et Edmond Baudoin intitulée « À la croisée des chemins » à la Fondation Bullukian. Mais aussi « (Super) Héros » qui propose à une dizaine d’auteurs africains et européens (dont Florent Maudoux, Obion ou Élodie Shanta) de revisiter la notion de héros, en regard des collections du musée antique Lugdunum. Des auteurs investiront aussi le musée des Tissus pour produire une oeuvre en direct face à ses collections, tandis que d’autres ont eu carte blanche pour imaginer une pochette de disque dans l’expo Vinylesmania du musée de l’Imprimerie et de la communication graphique.

Lyon BD, comme souvent, met le paquet sur les spectacles avec des adaptations de Zaï zaï zaï zaï, de TMLP de Gilles Rochier, et des Carnets de Cerise, des concerts illustrés de la rappeuse Coeur avec Claire Fauvel (La Nuit est mon royaume), de Julien Limonne et Cy (Radium Girls) baptisé « Roaring Twenties », et de Charles Berberian, Bastien Lallemant, Alfred et JP Nataf. Ainsi qu’une soirée en plein air avec les DJ Acid Arab et Raphaelle Macaron, Charles Berberian, Aude Picault et Melek Zertal au dessin (le 23 septembre), et un intrigant Tour du monde avec Tintin à l’Auditorium de Lyon, évocation musicale du héros d’Hergé sans aucune diffusion d’images…

Enfin, l’auteur Alfred (Senso, Come Prima…) a entamé une résidence au Théâtre des Célestins. Lieu qui sera à la fois le décor et le « personnage » d’un livre à paraître, et qu’il présentera le 21 décembre prochain.

À noter par ailleurs que Lyon BD et la Sofia (organisme collecteur de droits sur le prêt en bibliothèque notamment) ont remis leur Prix Hors Cases – qui récompense chaque année une initiative participant au décloisonnement de la BD – à Vagabondages 932 : une résidence d’artistes expérimentale dans un quartier prioritaire de Périgueux, qui vise à « mettre de la BD partout » selon son co-organisateur Marc Pichelin, qui l’a mis sur pied avec la compagnie Ouïe-Dire notamment. Atelier de dessin, création d’un journal gratuit, exposition au café, spectacle de rue, etc., sur un territoire plutôt éloigné de l’art et de ses institutions.

Publiez un commentaire