Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | May 28, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Angoulême 2018 : l’expo Gilles Rochier

28 janvier 2018 |

gilles rochier 1

“Faut tenir le terrain”, indique NTM Suprême dans Laisse pas traîner ton fils. L’expo Gilles Rochier tire son titre de la chanson, plantant l’ambiance. Très vite, cette dernière se révèle à la fois touchante et bon enfant.

On y lit les débuts de l’auteur dans le fanzine EnVrac, sa dépression après licenciement dans Temps mort, ou des échanges entre papas des cités dans le récent La Petite Couronne.

Via une scénographie simple et efficace, on observe des extraits du drôle et déchirant TMLP (pour Ta mère la pute), récit du quotidien d’une bande de gamins, amis des grands ensembles, dont deux finissent par s’entretuer pour une cassette audio. Ladite cassette, jaune, à la fois anecdotique et glaçante, est d’ailleurs présente, sous verre. Semblant soudainement figer le temps, incarnant d’un coup l’absurdité de la vie.

Sur un fil entre fiction (La Cicatrice) et autofiction, Gilles Rochier s’entoure avec soin. Une partie dédié à son “crew” met en avant son lien particulier avec l’éditeur 6 pieds sous terre, son album avec Daniel Casanave (Tu sais ce qu’on raconte…, Warum), et ses travaux à venir avec Nicolas Moog (En roue libre, Casterman) ou Fabcaro (En attendant, 6 pieds sous terre). A Angoulême à l’espace Franquin, son parcours s’affiche, libre et cohérent.

gilles rochier 2 gilles rochier 3 gilles rochier 4 gilles rochier 5 gilles rochier 6 gilles rochier 7 gilles rochier 8 gilles rochier 9 gilles rochier 10 gilles rochier 11 gilles rochier 12 gilles rochier 13 gilles rochier 14 gilles rochier 15 gilles rochier 16 gilles rochier 17 gilles rochier 18 gilles rochier 19

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

gilles rochier 20

Images © BoDoï.

Publiez un commentaire