Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Petite revue de presse #25

4 septembre 2009 |

Entre le rachat de Marvel par Disney, les attaques juridiques contre Tintin au Congo, et les faibles ventes des revues de BD, on peut s’inquiéter pour l’avenir de la bande dessinée. Heureusement qu’il y a encore des éditeurs pour montrer de la fesse dans leurs livres…

Disney avale Marvel: la presse s’interroge

mickey_wolverine.jpgC’était évidemment l’information de la semaine, qui a largement débordé des médias consacrés à la culture: Disney a lancé une OPA de 4 milliards de dollars sur Marvel Entertainment, mettant par là-même la main sur des milliers de personnages déclinables à l’envi en films, peluches et attractions de fête foraine. Mais ce qui inquiète Variety, c’est de savoir si Disney sauvera la comédie musicale Spider-Man, mal engagée à Broadway. On sait que Disney a du savoir-faire en la matière, avec notamment Le Roi Lion. Mais bon, à part Variety, tout le monde s’en cogne.

Plus intéressants ont été les nombreux articles de Newsarama sur ce spectaculaire rachat. Le site américain a en effet donné la parole a de nombreux acteurs de l’industrie du comics aux États-Unis. Citant notamment Joe Quesada, boss de la rédaction Marvel et respecté des lecteurs, qui lâchait sur Twitter: « On dirait que c’est Noël. Je n’ai jamais vu les gens dans les couloirs aussi excités! Si vous connaissez un peu la relation entre Disney et Pixar, alors vous devriez comprendre qu’il s’agit d’un nouveau départ pour l’industrie du comics. »

Mais la réaction des lecteurs du site est moins enthousiaste: un sondage intitulé « La fusion Disney/Marvel est elle une bonne ou une mauvaise chose? », qui a déjà totalisé des milliers de votes, donne pour l’heure des résultats partagés. Un tiers des votants préfère attendre avant de se prononcer, 27% trouvent ce rapprochement positif voire très positif, tandis que 39% se disent inquiets voire terrifiés.

On conclura avec les mots de la légende Stan Lee (créateur de la plupart des héros à succès de l’écurie Marvel, tels Spider-Man ou Hulk), qui avait depuis longtemps préconisé une exploitation intensive des licences Marvel par le merchandising, et qui se réjouit donc du rapprochement avec Disney: « C’est une opération formidable qui sera bénéfique aux deux sociétés. La synergie entre elles est parfaite (…) Personne ne peut développer et commercialiser des franchises mieux que Disney, et personne n’a un meilleur catalogue de personnages faits pour devenir des licences que Marvel. »

tintin_au_congo.jpgTintin au Congo: la polémique continue

Après avoir été retiré des rayons de la Bibliothèque de Brooklyn, l’album Tintin au Congo pourrait faire un détour par les tribunaux. En effet, un comptable d’origine congolaise a déjà déposé plainte en Belgique pour racisme et xénophobie. Et envisage de faire de même en France. « Mon client demande le retrait du commerce de la bande dessinée dans le meilleur des cas, sinon l’obligation pour les éditeurs d’apposer un bandeau rouge sur la couverture, précisant le contexte d’écriture de l’ouvrage, explique à L’Express.fr Me Jean-Claude Ndjakanyi, l’avocat du plaignant en Belgique. À l’époque le racisme était peut-être la norme, mais il faut aujourd’hui remettre cette oeuvre dans le contexte présent.» Affaire à suivre donc.

Des comics, du café, et une « petite nausée »

J’irai lire des comics chez vous, l’excellente émission du blog ComicsPlace, frontale et sans montage, en est à son cinquième épisode. Thomas Rivière (également chroniqueur sur BoDoï) propose cette semaine un tour de l’actualité des sorties de bandes dessinées américaines traduites en français. Une vidéo instructive, et souvent désopilante, à l’image d’une introduction surréaliste sur une musique des Musclés (R.I.P. René), d’une kitschissime tasse de café et de la « petite nausée » intempestive au milieu d’un speech enflammé. Un bon moment.

Et à noter que ComicsPlace propose aussi une petite compil de dessins inspirés par le rachat de Marvel par Disney. À voir ici.

lapin_mai2009.jpgRevues pas lues

Il n’y a pas que les milliards de dollars et les adaptations de comics au ciné dans la vie de la bande dessinée. Il y a aussi les revues, et le site du9 souligne cette semaine que celles-ci ne se portent pas très bien.

Ainsi, le Comix Club des éditions Groinge suspend sa parution avec son numéro de novembre. Et Jean-Christophe Menu, éditeur à L’Association, déplore le faible succès de la nouvelle version de Lapin (pourtant de très grande qualité), qui n’a pour l’instant su conquérir que quelques centaines de lecteurs: « Lapin n’a jamais été rentable et les revues se vendent très peu, ce qui reste pour nous un mystère, tant les revues sont importantes, aussi bien pour leur faculté à faire découvrir de nouveaux auteurs que par la liberté optimale qu’elles peuvent procurer à ces auteurs. Il faut savoir qu’aujourd’hui tout comme aux débuts, cela reste impossible de rémunérer les auteurs ici présents. La revue perdant de l’argent rien que par sa fabrication, il n’est pas possible de rémunérer 204 à 244 pages même pour une somme dérisoire. »

La phrase de la semaine

« L’expression ‘porno chic’ est un peu galvaudée, mais en l’occurrence, elle nous correspond assez bien ! » delcourt_erotix.jpg On doit cette saillie à l’éditeur Guy Delcourt, interrogé dans le numéro de septembre du magazine dBD à propos de la collection Erotix qu’il lance à la rentrée. Un label ambitieux, qui va rééditer des pépites oubliées du genre érotique (Les 110 pilules de Magnus, Emmanuelle de Crepax…) et qui s’ouvrira aux créations originales. Le tout dans un emballage classieux, donc.

Publiez un commentaire