Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | January 27, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Quand Roba et Delporte faisaient parler Bill

9 décembre 2019 |

Jean Roba est avant tout connu pour Boule et Bill, un classique de la bande dessinée franco-belge qui fut durant des décennies un incontournable du journal de Spirou. Mais il était aussi un dessinateur brillant, pilier de ce journal pour des illustrations ponctuelles, de la nouvelle à la couverture, dont il réalisa d’ailleurs chaque semaine un bandeau-titre de 1961 à 1965. Assez naturellement, il lança un jour une chronique illustrée consacrée à ses personnages fétiches.

lavis-de-chien-couv L’Avis de chien (qui s’appelle alors L’Avis de Bill) nous projette dans la tête du célèbre cocker, commentant avec son point de vue les étranges mœurs humaines. Pour ces courts récits, Roba fit naturellement appel à un vieux complice, le truculent Yvan Delporte. Sporadiquement, entre 1967 et 1977, ils publièrent trente-deux textes de deux pages accompagnés d’une grande illustration. Pour ce pas de côté, Roba utilise la plupart du temps l’aquarelle, une de ses technique favorites, livrant des forts belles prises de vues en couleurs directes, dans un espace beaucoup moins serré que celui d’une planche.

Dans les textes, tout est prétexte à l’étonnement : automobile, représentant publicitaire, dîner d’affaires, vacances… Tout l’amusement vient bien sûr des décalages et quiproquos. Ainsi, quand il fait semblant d’être malade après avoir constaté que quand Boule l’était, on le gâtait, il se voit prescrire une « diète » et attend avec impatience de recevoir ce bon gâteau. On imagine sa déception ! La chronique sur la chasse est particulièrement savoureuse, distillant un évident discours d’opposition tout en feignant l’étonnement et en rappelant, qui l’eût-cru, que Bill est un chien de chasse. Un extrait s’impose pour ceux qui ne connaissent pas la prose delportienne : « Ils ont aussi un fusil, qui leur permet d’avancer en faisant pif-paf-pouf sur tout ce qui bouge, et ils devraient être prudents avec ces machins-là. Un jour, ils blesseront un animal. […] Quand j’en vois un qui s’approche, je me cache derrière un buisson et, dès qu’il est tout prêt, je bondis en aboyant très fort. Ça le fait sursauter, et quelquefois, de saisissement, il tire un coup de fusil en l’air. Ça avertit tous les animaux des environs, qui se sauvent, et tout le monde est content. Surtout le chasseur, qui danse sur place en criant et en agitant son fusil. C’est très intéressant à voir. »

Restaurées par Alain Maury, les chroniques sont publiées dans un logique ordre chronologique, complétées par une dernière nouvelle illustrée par Laurent Verron. On regrettera juste un petit manque d’introduction, il est simplement reproduit un bref texte de Delporte publié dans un vieux Gag de poche en 1965 et faisait, déjà, parler Bill à la première personne. Il aurait pu être judicieux, sans en faire des tonnes, d’expliquer dans quel contexte ces pages ont été créées. Il aurait notamment été intéressant d’en savoir plus sur ce principes de nouvelles reprenant des personnages du journal, ou de savoir d’où sort le dernier texte. Malgré ces quelques réserves l’ensemble est soigné et amusant, même s’il reste un peu suranné et sans doute destiné d’abord aux passionnés de Boule & Bill ou de Roba, qui trouveront là un original et joli complément à leur collection.

____________________________

Boule & Bill – L’Avis de chien.
Par Roba, Yvan Delporte et Laurent Verron.
Dupuis, 72 p., 22,50 €, septembre 2019.

____________________________

lavis-de-chien-image

Publiez un commentaire