Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Roi Rose ***

2 octobre 2009 |

roi_rose_couv.jpgbien.jpgPar David B., d’après Pierre Mac Orlan.  Gallimard, 13 €, le 3 septembre 2009.

David B. avait envie de cette histoire depuis une vingtaine d’années. Il réalise enfin son rêve d’adapter la nouvelle de Pierre Mac Orlan, qui trouve bien évidemment sa place dans la collection Fétiche des éditions Gallimard. Et c’est une réussite, car son album recèle d’images récurrentes dans l’oeuvre de l’auteur de L’Ascension du Haut Mal, telles les hors-la-loi, le monde des morts et la recherche d’une certaine rédemption.

roi_rose_image.jpgEntrent en scène des pirates d’outre-tombe, l’équipage du fameux Hollandais volant, voué à errer sur les océans sans jamais trouver le repos de la mort. Las, ils tentent d’envoyer leur navire par le fond, mais leur malédiction ne peut être apaisée: ils sont et resteront des cadavres en sursis. Mais un jour, ils récupèrent un nourrisson naufragé: ce petit bonhomme tout rose va devenir la mascotte et l’espoir d’une nouvelle vie pour ces squelettes désespérés.

Avec ses personnages hautement palpables, ses planches fantasmagoriques et ses couleurs bien choisies, Roi rose est la quintessence de ce que David B. peut faire dans un registre grand public. Car si ce récit est sans doute moins dense et mental que d’autres, c’est aussi parce qu’il s’adresse aux plus jeunes. On ne le blâmera pas ainsi pour sa longueur frustrante (46 pages), et on se délectera de le lire plusieurs fois. Car cet album démontre une chose avec certitude: David B. est chez Mac Orlan comme chez lui, et on se prend à rêver que le dessinateur adapte un jour un récit plus long et plus adulte du romancier…

Achetez Roi Rose sur Amazon.fr

Publiez un commentaire