Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 16, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Saotome #1-2

17 août 2021 |
SERIE
Saotome, love & boxing
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
7.50 €
DATE DE SORTIE
09/06/2021
EAN
2818979641
Achat :

saotome_image1 Yae Saotome est la star du lycée. À 17 ans, elle est championne de boxe dans sa catégorie. Et surtout, elle fascine : avec son regard comme éteint et sa posture raide, elle paraît inapprochable et dénuée de tout sentiment. Pourtant, elle en porte à Satoru, camarade de classe et de ring, frêle et timide. Qui n’en revient pas de la déclaration de la belle ! Intimidé, et pourtant amoureux lui aussi, il va freiner le rapprochement des deux coeurs, alors que la carrière de boxeuse de Yae demande une implication de tous les instants.

La boxe ou l’amour, il faut choisir ! Voilà ce que disent, en substance, les profs et les proches de Saotome et Satoru, qui voient d’un mauvais oeil un flirt qui pourrait déconcentrer la championne. Mais brider ses sentiments peut devenir contreproductif, surtout quand leur expression fait partie de l’apprentissage de la vie et de l’épanouissement personnel. C’est sur cette intéressante idée que cette série en dix tomes s’articule, tout en brossant l’univers de la boxe amateure par petites touches. Forte de deux personnages attachants par leur failles – la timidité maladive du garçon, la maladresse sociale de la fille –, cette romance adolescente offre quelques moments drôles et touchants, faisant oublier les scènes plus poussives mais inhérentes au genre, avec notamment les personnages tiers des autres boxeurs et de l’entremetteuse. La partie sportive est, elle, un peu discrète au début mais prend corps au fil des chapitres, et avec elle son lot de concurrentes, sur le ring comme dans les coeurs… De quoi insuffler un peu de suspense et de muscles à cette love story atypique, et plutôt sympathique.

Saotome Senshu, Hitakakusu ©2016 Naoki MIZUGUCHI / SHOGAKUKAN

saotome_image2

Publiez un commentaire