Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 19, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

A fake story

18 janvier 2021 |
SERIE
A fake story
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
17 €
DATE DE SORTIE
13/01/2021
EAN
2754828834
Achat :

A Fake Story CaseDimanche 30 octobre 1938, soir d’Halloween. La célèbre radio CBS annonce une heure durant que les Martiens viennent de se poser sur le sol américain et décrit les événements de ce moment exceptionnel grâce à un reporter sur place ! Les auditeurs sont abasourdis et la terreur envahit le pays.

En vérité, on doit cette heure d’angoisse à Orson Welles qui adapte à la radio La Guerre des mondes de H.G. Wells. Le lendemain, la police enquête sur un double meurtre qui semble être lié à ce canular. On suit ces investigations aux côtés de Douglas Burroughs, un ancien journaliste qui tirera un roman de cette histoire.

A fake story est une fausse adaptation d’une fausse histoire d’un journaliste racontant le faux impact de la vraie adaptation choc d’une véritable œuvre de fiction. Si cela ne vous paraît pas très clair, sachez que la vérité ne l’est pas toujours, et qu’il vaut mieux s’en méfier. C’est justement tout l’intérêt de cette bande dessinée qui questionne le vrai et le faux, le journalisme, la vérification des sources, les pistes trop faciles et l’esprit critique.

Pour cela, Jean-Denis Pendanx (Au bout du fleuve, Le Maître des crocodiles…) choisit un dessin qui sied parfaitement aux années 1930. Ses ambiances colorées, ses personnages clopes au bec, son découpage cinématographique, tout est en place pour livrer un divertissement réaliste et abouti. Un polar entre réalité et science-fiction dans lequel se cache une Amérique fragile, ségrégationniste, qui vit l’avènement des médias de masse.

À l’heure où les fakes news n’ont jamais été aussi courantes, Laurent Galandon (Interférences, Hypnos…) prend le sujet à bras-le-corps en s’amusant jusqu’aux limites de la désinformation. Son histoire très rythmée n’est pas révolutionnaire, mais se joue suffisamment du genre, des apparences, des attentes, de la vérité et de son lectorat pour remplir sa mission. Il va même bien plus loin et pousse le lecteur à se documenter davantage, ou alors prendre le risque d’être lui aussi victime d’informations fallacieuses…

 

A Fake Story Planche

Publiez un commentaire