Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 29, 2022















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

A Short Story, la véritable histoire du Dahlia noir

31 août 2022 |
SERIE
A Short Story, la véritable histoire du Dahlia noir
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
19.90 €
DATE DE SORTIE
31/08/2022
EAN
2810203016
Achat :

a-short-story-image2Elizabeth Short est retrouvée morte en 1947, le corps mutilé et coupé en deux au niveau du bassin, sur un trottoir de Los Angeles. Cette enfant du Massachusetts avait 22 ans, n’avait jamais réussi à se faire une petite place à Hollywood, à part peut-être un surnom qu’elle s’était choisie : le Dahlia noir, en référence au film The Blue Dahlia, un succès de ces années-là avec Veronica Lake. Son atroce assassinat a eu un retentissement énorme à l’époque, et demeure un des « cold cases » les plus célèbres de l’histoire. James Ellroy et le cinéma s’en sont largement inspirés et ont participé à la création de cette légende moderne. Mais qui était vraiment Betty Short ? Et comment se sont déroulés les quelques mois avant sa disparition ?

Voilà une bande dessiné atypique comme seul sait les imaginer Run, auteur de Mutafukaz et fondateur du Label 619, qui pousse bien plus loin la démarche d’enquête entrevue dans les collectifs Doggybags. Car s’il aime la fiction dans ce qu’elle peut raconter du monde, il est aussi passionné par l’histoire contemporaine, les faits divers, les légendes urbaines, les inspirations des théories du complot. C’est donc finalement assez logique qu’il se soit penché sur une des true crime stories les plus fameuses des États-Unis, véritable objet de fascination littéraire et graphique. Par sa cruauté, par toutes les rumeurs qui ont circulé autour, par ce que ce destin dit du sordide miroir aux alouettes hollywoodien, le parcours du Dahlia noir est magnétique.

Mais l’originalité du projet, mené en duo avec Florent Maudoux (Freak’s Squeele), c’est d’être, non pas un polar, mais un vrai livre de reconstitution historique, au plus proche de la réalité. Un long travail de vérification des informations, de recherche de documents originaux ou d’images d’archive, de recoupement de témoignages constitue la base de cet imposant ouvrage, dont les séquences de bandes dessinées – dotées d’un design ultra léché de Maudoux, reproduisant à merveille l’ambiance lumineuse de la Californie de l’immédiat après-guerre – sont entrecoupées de pages de textes denses, relatant tous les détails des événements connus et les hypothèses des auteurs sur les « trous » de l’histoire. Et des bonus passionnants sur la présentation des suspects ainsi que le making of de l’enquête (notes sur les recherches d’images, échanges de mails avec des sources…) viennent compléter l’ensemble.

a-short-story-image1

Cette somme – au prix fort raisonnable compte tenu de la densité narrative et de la qualité de l’objet – est donc une BD hors normes, hors cases, et en ce sens-là, précieuse. Car elle montre que la bande dessinée a encore des choses à inventer pour raconter le monde, d’hier comme d’aujourd’hui.

a-short-story-image3

Publiez un commentaire