Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | March 30, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Alois Nebel

28 mai 2014 |
SERIE
Alois Nebel
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
28 €
DATE DE SORTIE
14/02/2014
EAN
2917897139
Achat :

Dans les montagnes de Silésie, aux confins de l’Allemagne, de la Pologne et de la République tchèque, les trains rythment la morne existence d’Alois. Ce contrôleur de trafic ferroviaire est véritablement obsédé par le rail, depuis toujours. Mais l’inoffensive obsession va virer au cauchemar avec une déferlante d’hallucinations : trains bourrés de nazis, convois en partance pour Auschwitz… Souvenirs des atrocités allemandes ou de l’Armée rouge se mêlent à la réalité d’un bloc communiste se fissurant de toutes parts. Alois pète les plombs, fait un séjour en hôpital psychiatrique, croise un « muet » qui s’avère être un tueur, et part visiter, rêve de toujours, la gare centrale de Prague…

alois_nebel_image1Porté par un fascinant noir et blanc tranché, qui évoque quelque peu Mignola au début avant d’affirmer une belle personnalité, cette volumineuse intégrale (352 pages) des trois épisodes de la trajectoire d’Alois Nebel intrigue autant qu’elle éreinte. Car le récit est touffu, suffocant, bourré de références à la culture et à l’histoire tchèques, et ne fournit que peu d’appuis narratifs au lecteur pour se raccrocher au récit. On est donc tour à tour fasciné par un scénario comme une balade poétique dans une société en mutation et en plein doute, et paumé dans une histoire dilatée à l’excès et sans véritable ressort dramaturgique. Les moments de grâce fulgurante sont ainsi noyés dans un déluge de palabres difficiles à saisir et d’anecdotes ferroviaires, notamment lors de l’interminable épisode de la gare centrale. À trop vouloir dire de choses sur son pays, le romancier Jaroslav Rudis perd son lecteur. Dommage car le projet (porté à l’écran en film d’animation) était séduisant et recelait sans doute en lui un meilleur potentiel.

alois_nebel_image2

Publiez un commentaire