Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 11, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Une tatane et un citrus : la BD se met au foot

28 mai 2014 |

foot_tatane_couvCoupe du monde oblige, les initiatives éditoriales plus ou moins heureuses fleurissent en ces temps de pré-compétition. En mode humour ou citoyen, engagé ou informé, voici deux regards en bande dessinée pour aborder dans la joie, l’allégresse ou la contestation la prochaine Coupe du Monde au Brésil.

Du foot citoyen et populaire

Tatane, avant d’être un petit livret souple de 120 pages réinventant les règles du foot sur un mode fantaisiste, est « un mouvement collectif et populaire pour un football durable et joyeux ».  Lancée en 2011 par l’ex-joueur Vikash Dhorasoo, Brieux Férot (de l’excellent magazine So Foot) et Pierre Walfisz, l’initiative trouve un prolongement en BD. Un brin militant et surtout drôle, le livre, joli contrepied aux excès et dérives actuels du foot-business, est fait pour goûter à nouveau la simplicité du jeu et « remettre le lien social au cœur de la pratique du football ».

foot_tatane_cantona50 tatanes à l’humour bien placé donc, 50 règles du jeu détournées ou alternatives. Page de gauche, le texte et son titre, page de droite, son illustration façon reprise de volée. Pas d’enjeu ici, sinon le rire pour célébrer l’art du foot, rendre hommage à ses stars, fêter une technique oubliée, en alignant clins d’œil et anecdotes souvent tordantes. L’ambition est belle, sa réalisation aussi, bien qu’inégale parfois.

Les spécialistes goûteront ainsi « La Pierre Laigle. Trois ailes de pigeon dans une même équipe valent un but », « La JJP revient » en mode papinade obligatoire, l’insolite Greg Wimbée, l’hilarante Thierry Roland (« Un but marqué par une femme ou un Coréen compte double ») et la Djibril Cissé façon sécurité routière (« Un but n’est valable que s’il est marqué en force du coup de pied (sans se casser le tibia). Limité à 110 km/h. En ville »). Le tout est illustré par les pattes graphiques d’une fine équipe habituée ou non de la chose ronde, l’incontournable Bouzard (Football football) Pénélope Bagieu, Jul et Charles Berberian. Mais soyons clairs : si le foot n’est pas votre tasse de thé, peu de chance pour vous d’y trouver un quelconque intérêt. Les spécialistes, en revanche, se rappelleront au bon souvenir d’une tatane zlatanesque ou poétique signée Canto. 50 propositions pour retrouver le goût de la « bagatelle la plus sérieuse du monde ». On adhère.

foot_tatane_stromae

citrus_couvLe foot pour s’informer, réfléchir et voyager

Autre initiative dans une veine plus informative. Le jeune éditeur L’Agrume lance sa revue illustrée, Citrus, à raison d’une parution par semestre. Le premier numéro est consacré… au football ! Logique, l’air du temps s’y prête. Son objectif : « ne pas ajouter un commentaire aux commentaires, un avis aux avis (…), mais décaler la pensée, le trait et les mots (…), provoquer des rencontres inattendues sur des terrains inexplorés… ». Regroupant illustrateurs, auteurs de BD, écrivains, universitaires, le livre de 230 pages conjugue différentes approches, de la sociologie à l’Histoire, du reportage à la géopolitique, de la littérature à la fiction, en passant par des articles critiques. Un sujet signé Carolina Nogueira et Tom Haugomat revient sur l’avant-mondial, entre passion et révolte. Les scientifiques aussi y trouveront leur compte. Des auteurs spécialistes décryptent le génie des footballeurs via la physique, en analysant notamment ce fameux coup-franc de Roberto Carlos en 1997. Déviations spiraloïdes, pointus, talonnades, dribbles et ballons flottants n’auront plus de secret pour vous.

Autre mérite de la revue, s’intéresser à l’envers du décor, aux à-côtés, aux minorités ou marginaux du foot-spectacle, avec des sujets peu glamour en apparence mais décalés et intéressants : arbitres, remplaçants, ultras et révolution en Egypte, gardien de but, femmes-footballeurs, sociologie des douches et du vestiaire, le tout mâtiné de poésie et de souvenirs. En tout, 25 sujets variés, entre BD, illustrations et textes de fond, le lecteur voyageant de la Colombie d’Andrés Escobar aux Lions de rues de Dakar. La partie graphique, elle, achève de nous convaincre, offrant une belle cohérence esthétique, conjuguant élégance et style ou trait plus jeté et spontané. Eduardo Yaguas (« Le banc du remplaçant »), Antoine Maillard (« Les Ultras »), Maria Tetzlaff (« La main de Dieu »), parmi bien d’autres, enchantent par leur rendu doux et pictural. Bref, Citrus, dense et pleine de charme, réussit son pari et offre des débuts encourageants. Une revue idéale pour le profane ou le curieux.

citrus_ultra

_____________________________

Tatane, pour un football durable et joyeux.
Collectif, illustré par Bouzard, Pénélope Bagieu, Charles Berbérian, Jul.
Gallimard, 14 €.
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Citrus, n°1. Football.
Collectif
L’Agrume, 17.50 €.
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

_____________________________

 

 

 

Publiez un commentaire