Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 8, 2016

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Angoulême 2016 : des auteures bientôt nommées au Grand Prix

7 janvier 2016 |

angouleme_grand_prix2016La polémique fait rage depuis mardi autour de la liste des 30 auteurs nommés pour le Grand Prix du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, car elle était exempte de femmes. L’organisation du FIBD va finalement ajouter de nouveaux noms.

De nombreuses auteures se sont indignées de l’absence flagrante de femmes dans la liste, à commencer par le Collectif des créatrices de bande dessinée contre le sexisme. Puis d’autres, sur les réseaux sociaux notamment. Rapidement, des auteurs nommés ont demandé à être retirés de la liste, tels Riad Sattouf, Étienne Davodeau ou les Américains Charles Burns et Daniel Clowes. Et l’association Artémisia, qui promeut la bande dessinée créée par des femmes et remettra son prix ce samedi, a exprimé « sa consternation ».

angouleme_grand_prix2016_sfarDevant l’ampleur de la contestation, le Festival a tenté de se justifier, utilisant des arguments certes valables mais insuffisants à éteindre une colère légitime. « Qu’est-ce que « le Grand Prix » ? Un prix qui vient couronner un.e auteur.e pour l’ensemble de son oeuvre et sa contribution à l’évolution de la bande dessinée. (…) Les lauréats de ces trois dernières années incarnent la nature de ce Prix. Ils se nomment, Willem, Bill Watterson, Katsuhiro Otomo… Ces artistes réalisent des créations depuis plusieurs décennies. Lorsque l’on remonte dans ce laps de temps pour regarder quelle était la place des hommes et des femmes, dans le champ de la création, en matière de bande dessinée, force est de constater qu’il y très peu d’auteures reconnues. (…) Le Festival ne peut pas refaire l’histoire de la bande dessinée.«  Et d’inviter à se pencher plutôt sur sa sélection officielle pour apprécier son « action par rapport aux auteures au regard du temps présent ». Le FIBD a révèlé par ailleurs que les noms de Marjane Satrapi et Posy Simmonds, présents les années précédentes dans les propositions, étaient arrivés dans les derniers cités au premier tour et avaient donc été retirés des nommés…

Au final, le FIBD va ajouter à sa liste de nommés plusieurs femmes. On a hâte de savoir lesquels. « Les organisateurs qui “aiment les femmes” (sic) ont décidé d’injecter un paquet de 10 auteures dans la liste! Allez hop! Ils font ça au poids!? », ironise Artémisia. Quoi qu’il en soit, on peut se prendre à imaginer que les auteurs et les auteures, échaudés par la polémique, plutôt que de boycotter le scrutin, pourraient voter en masse pour une des femmes nommées au Grand Prix... Cela ferait une belle conclusion, non?

Publiez un commentaire