Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | June 1, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

Angoulême 2020 : l’expo Lewis Trondheim

31 janvier 2020 |

Il commence par inscrire des blagounettes au mur, qui donnent le ton. Pas question pour Lewis Trondheim, Grand Prix d’Angoulême 2006, artiste qui scénarise — et dessine ! – plus vite que son ombre, de se prendre au sérieux. Heureusement que Thierry Groensteen, commissaire de cette belle exposition à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, à Angoulême, le fait pour lui.

« Lewis Trondheim fait des histoires » évoque son approche du dessin, qu’il assure ne pas maîtriser à ses débuts, puis ses progrès, jusqu’à s’autoriser des paysages détaillés en voyage… Il revient sur son auto-caractérisation en perruche, son goût de la contrainte (c’est un OuBaPien), la création de Lapinot, ou encore ses incursions dans la science-fiction. On admire une mappemonde peinte par ses soins, peuplée de Lapinots, une mini-planche des Schtroumpfs, placée à ras de terre. On goût ses prises de parole militante, sur la situation précaire des auteurs de BD. Et on apprécie qu’avec franchise, il revienne sur des projets qui ne se sont pas concrétisés — comme une fiction sonore classée X pour Arte radio, avec le comédien Eric Elmosnino.

A voir jusqu’au 1er mai 2020 au musée de la BD, à Angoulême.

Photos © BoDoï.

lewis_1

lewis_2

lewis_3

lewis_4

lewis_5

lewis_6

lewis_7

lewis_8

lewis_9

lewis_10

lewis_11

lewis_12

lewis_13

lewis_14

lewis_15

lewis_16

lewis_17

lewis_18

lewis_19

lewis_20

lewis_21

lewis_22

lewis_23

lewis_24

lewis_25

lewis_26

lewis_27

lewis_28

Commentaires

  1. Hug

    Oh ben tient, il fait pas une #airexpo avec son pote Manu ?

    #Profondémentdéçu #EnvieDeVomir

Publiez un commentaire