Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 27, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

BD à Bastia 2020 : une édition automnale

8 septembre 2020 |

Annulé au printemps pour cause d’épidémie de Covid-19 et de confinement, le festival BD à Bastia, dont BoDoï est partenaire, se déroule finalement cet automne, à partir du 18 septembre. Sous un nom bien trouvé : BD à Bastia 2020 à contretemps.

bd-a-bastia-2020-contretemps

mais-ou-est-kiki_couvUn an après l’avoir été à Strasbourg, et sept ans après avoir déjà été « accroché » à Bastia, Blutch sera mis en lumière pour cette 27e édition des Rencontres de la bande dessinée et de l’illustration, avec une large exposition au musée de Bastia. Intitulée « La Grande Traversée », elle a été conçue par Raphaël Barban – qui oeuvre notamment sur le festival parisien Formula Bula – et vise à dévoiler un pan de l’oeuvre de Blutch « comme une traversée libre et non une rétrospective ». Seront mis en avant son travail sur Mais où est Kiki ? et Variations, son album de reprises chez Dargaud, mais aussi des dessins pour des affiches, des illustrations, du dessin d’humour pour la presse et des dessins inédits…

L’autre exposition phare de cette première partie de saison automnale (qui dure jusqu’au 16 octobre) est nommée « La Fabrique des futurs ». Une expo collective et immersive, qui interroge le présent à travers des récits de science-fiction visionnaires et engagés : Le Tribut de Jean-Marc Rochette et Benjamin Legrand, Aâma et Saccage de Frederik Peeters, Préférence système d’Ugo Bienvenu, Soon de Benjamin Adam et Thomas Cadène, et Bolchoï Arena de Aseyn et Boulet.

les-vermeilles-couvÀ découvrir aussi des expositions centrées sur des oeuvres précises, à savoir Portrait d’un buveur d’Olivier Schrauwen et Ruppert et Mulot, Les Vermeilles de Camille Jourdy et Histoires de l’art de Philippe Dupuy. Ou, côté illustration, à Loren Capelli. Enfin, une expo sera consacrée au travail de scénariste de Wilfrid Lupano, de L’Assassin qu’elle mérite au Loup en slip, en passant par Ma révérence ou Les Vieux Fourneaux.

À noter encore que des expositions consacrées au travail de Manon Duclos (Ernesto, Victor et Clint) et Margaux Othats seront présentées en novembre. Et que plusieurs spectacles seront montés : Aux champs d’honneur, qui mêlera danse, musique et dessin live (par Guillaume Trouillard), le concert dessiné IRM (Imagerie par Résonance Mécanique) avec Philippe Dupuis et le trompettiste Pierre Bastien, et L’Enfant qui voulait toucher le ciel, lecture d’Olivier Ka dessinée par Marion Duclos.

Un festival à contretemps, dans la saison, mais bien dans la ligne exigeante et audacieuse qui le caractérise.

Toutes les infos sur le site de Una Volta.

Publiez un commentaire