Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

29 Comments

Bludzee, première création BD française pour les terminaux mobiles

21 août 2009 |

bludzee_intro.jpgSes yeux bleus et graves brillent parfois de malice, son poil noir semble diablement doux. Outre ces qualités non négligeables chez un animal de compagnie, Bludzee s’annonce comme la première création BD française pour terminaux mobiles, type iPhone ou Blackberry. Le mignon matou a été inventé par Lewis Trondheim – dont il rappelle Le Fauve, emblème du Festival d’Angoulême. Sur de jolis strips colorés, on voit la bestiole vivre sa vie dans un appartement (qu’on imagine new-yorkais, en découvrant les buildings qui l’entourent). Sans maître, le chat connaît des aventures à la fois plan-plan et extravagantes : il surfe sur Facebook – où il avoue aimer se lécher les fesses -, guette les oiseaux à travers la fenêtre ou gobe les mouches.

bludzee_oiseau.jpgMais comment l’auteur des Petits Riens ou des Formidables Aventures de Lapinot s’est-il lancé dans le grand bain numérique ? Tout vient d’un essai effectué dès 2006 par la société montpelliéraine Aquafadas, alors en plein développement du logiciel Ave!Comics, qui permet de lire des bandes dessinées sur de petits écrans. « Pour mettre au point un prototype, nous nous étions servi d’un épisode de la série Donjon, détaille Claudia Zimmer, présidente d’Aquafadas. Lewis Trondheim ayant la réputation de dire ce qu’il pense, nous espérions récolter un avis franc et sans concession. » Face à l’adaptation présentée, l’artiste critique l’animation, qui joue avec les plans et ajoute du son aux images. « Nous nous sommes alors orientés vers une version plus épurée et fixe, qui fonctionnait tout aussi bien », poursuit Claudia Zimmer.

bludzee_tchat.jpg

Trois ans plus tard, à Angoulême, Lewis Trondheim passe devant le stand d’Ave!Comics, désormais opérationnel. Et propose une création originale entièrement conçue pour les terminaux mobiles. « J’ai toujours eu envie de faire une histoire quotidienne pour la presse, explique-t-il. Mais cela n’est pas dans la culture française, alors qu’aux USA cette tradition est centenaire. bludzee_statue.jpg Comme je ne suis pas américain, j’ai rongé mon frein pendant des années. J’ai bien essayé d’apprendre l’anglais, mais je n’y parviens pas. » Avec Bludzee, il satisfait enfin son désir, et élargit son audience. « D’un seul coup, c’est comme si on avait accès au monde entier – ou presque – pour raconter des histoires, ce qui est plutôt inédit en bande dessinée. Bien sûr, il y a déjà Internet et les blogs, mais les terminaux mobiles permettent de toucher un public nomade qui s’ennuie entre son domicile et son lieu de travail. »

L’auteur a naturellement opté pour un ton humoristique mais peu bavard, distillé au fil de strips quotidiens de six cases. « J’ai essayé de faire en sorte que chaque petite histoire se tienne en elle-même, avec un début, un milieu et une fin. Et qu’en même temps elle soit liée à la précédente. Je me situe dans la tradition du « continuity strip » américain. J’ai tenté de rendre le personnage le plus physiquement mignon possible, mais je vous assure qu’il fera bien autre chose que de donner des bisous avec des coeurs qui s’envolent… »

bludzee_porte.jpg Le félin débarquera sur les écrans le 1er septembre, à la fois sur l’App store et sur son propre site web (où les internautes pourront acheter et lire ses aventures). Pour le faire ronronner près de vous, il vous en coûtera 0,79 € par mois ou 8 € annuels. Traduit en 19 langues, Bludzee vise un public international. Si Aquafadas ambitionne de continuer à développer la BD numérique – en adaptant celles existantes et en créant d’autres -,  elle ne compte toutefois pas se substituer aux éditeurs traditionnels. « Nous n’avons pas vocation à attirer les auteurs, mais bien à inspirer les éditeurs, précise Claudia Zimmer. Nous offrons une infrastructure et des solutions techniques, sans  suivi éditorial. Notre collaboration directe avec Lewis Trondheim relève de l’exception : elle nous a permis de lancer une nouveauté. Aujourd’hui, nous avons d’autres projets de création, dont un avec un gros éditeur. » En inaugurant une nouvelle façon de faire de la BD, Lewis Trondheim dédiabolisera-t-il la BD numérique, annulant le lot d’angoisses qu’elle génère?

Retrouvez les premiers strips de Bludzee sur www.bludzee.com et les suivants toute la semaine prochaine sur BoDoï !

Images © Lewis Trondheim / Ave!Comics

Votez pour cet article

Commentaires

  1. marco

    Tiens, juste au moment ou Jerry finit son Lapinot pirate… sera t il dispo sur iphone aussi lui???

  2. marco

    Tiens, juste au moment ou Jerry finit son Lapinot pirate… sera t il dispo sur iphone aussi lui???

  3. Josquin

    Pas terrible, en plus c’est tout pompé sur Simon’s cat (en moins drôle)
    http://www.youtube.com/user/simonscat

  4. Josquin

    Pas terrible, en plus c’est tout pompé sur Simon’s cat (en moins drôle)
    http://www.youtube.com/user/simonscat

  5. luxsword

    N’importe quoi. J’aime bcp Simon’s cat, mais franchement, il n’y a juste aucun rapport, sauf 1 personnage de chat, mais à ce compte là, y en des pelletées, des copieurs…

  6. luxsword

    N’importe quoi. J’aime bcp Simon’s cat, mais franchement, il n’y a juste aucun rapport, sauf 1 personnage de chat, mais à ce compte là, y en des pelletées, des copieurs…

  7. Je dirais c’est pas trop tf4t voir, qu’il comcneme e0 regarder ailleurs d’autres supports. Meame si je ne suis pas un fan de la bd sur e9cran, comme pour la musique et la litte9rature, il est bon d’occuper le cre9neaux e9conomiquement meame si c’est presque trop tard pour les autres. Sinon ils vont terminer comme les autres et nous pondre des lois idiotes Je me rappelle des 1ers bandes annonces de bds anime9 of9 encore des tentatives de lancement des bd et magazines sur cdrom (LVI, la vague interactifs, etc ). Et puis apre8s 96, plus rien. Bref comme d’hab. on a de bonnes ide9es mais trop en avance ou ne sachant pas trouver de mode8le e9conomique. Pendant ce temps au japon les mangas et autres ont envahie les te9le9phones portables et baladeurs. Sans oublier pour les usa, les comics strips, bd qui ont envahi la toile, comme dilbert, garfield et autres vgcats. Rejoins quelques anne9es plus tard par quelques auteurs frane7ais comme boulet et autres.Apre8s que ce soit pour e9cran pc ou e9cran de portable, ma foi c’est plus une question de format de narration, la bd a connu e7a avec ces diffe9rents formats dont les diffe9rents mini formats. Par contre je crois qu’une majorite9 de lecteurs sont contre le type de distribution propose9 dans l’article qui pue l’hypocrisis. Non seulement lorsque j’ache8te, j’appre9cie devenir le proprie9taire dudit objet quelque soit sa forme (et de pouvoir l’en faire des copies de sauvegarde chez moi sur un autre support). Si je crash mon disque ou mon te9le9phone c’est de ma faute (ide9e : d’ailleurs il devrait fournir comme produit associe9s la sauvegarde sur leurs serveurs en plus, e9vitant ainsi de le racheter c’est e0 dire une double sauvegarde). Sans compter dernie8rement l’e9pisode d’Amazon qui a retire9 son 1984 privant ainsi les acheteurs sur leur kindle. D’ailleurs en parlant d’Amazon ces derniers vendent certes le produit+le support (proprie9taires), mais ils ont l’avantage d’eatre sur le cre9neaux depuis plus de cinq ans et d’avoir de la re9serve ce que ne peuvent pas fournir les e9diteurs/distributeurs frane7ais. Bref il leur reste surtout e0 trouver un format lisible par tous sur n’importe qu’elle type de plateforme ne leur coutant pas trop cher contrairement e0 un format bourre9s de drm.My 2 cents.

  8. Je dirais c’est pas trop tf4t voir, qu’il comcneme e0 regarder ailleurs d’autres supports. Meame si je ne suis pas un fan de la bd sur e9cran, comme pour la musique et la litte9rature, il est bon d’occuper le cre9neaux e9conomiquement meame si c’est presque trop tard pour les autres. Sinon ils vont terminer comme les autres et nous pondre des lois idiotes Je me rappelle des 1ers bandes annonces de bds anime9 of9 encore des tentatives de lancement des bd et magazines sur cdrom (LVI, la vague interactifs, etc ). Et puis apre8s 96, plus rien. Bref comme d’hab. on a de bonnes ide9es mais trop en avance ou ne sachant pas trouver de mode8le e9conomique. Pendant ce temps au japon les mangas et autres ont envahie les te9le9phones portables et baladeurs. Sans oublier pour les usa, les comics strips, bd qui ont envahi la toile, comme dilbert, garfield et autres vgcats. Rejoins quelques anne9es plus tard par quelques auteurs frane7ais comme boulet et autres.Apre8s que ce soit pour e9cran pc ou e9cran de portable, ma foi c’est plus une question de format de narration, la bd a connu e7a avec ces diffe9rents formats dont les diffe9rents mini formats. Par contre je crois qu’une majorite9 de lecteurs sont contre le type de distribution propose9 dans l’article qui pue l’hypocrisis. Non seulement lorsque j’ache8te, j’appre9cie devenir le proprie9taire dudit objet quelque soit sa forme (et de pouvoir l’en faire des copies de sauvegarde chez moi sur un autre support). Si je crash mon disque ou mon te9le9phone c’est de ma faute (ide9e : d’ailleurs il devrait fournir comme produit associe9s la sauvegarde sur leurs serveurs en plus, e9vitant ainsi de le racheter c’est e0 dire une double sauvegarde). Sans compter dernie8rement l’e9pisode d’Amazon qui a retire9 son 1984 privant ainsi les acheteurs sur leur kindle. D’ailleurs en parlant d’Amazon ces derniers vendent certes le produit+le support (proprie9taires), mais ils ont l’avantage d’eatre sur le cre9neaux depuis plus de cinq ans et d’avoir de la re9serve ce que ne peuvent pas fournir les e9diteurs/distributeurs frane7ais. Bref il leur reste surtout e0 trouver un format lisible par tous sur n’importe qu’elle type de plateforme ne leur coutant pas trop cher contrairement e0 un format bourre9s de drm.My 2 cents.

Publiez un commentaire