Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 1, 2016

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Carlos Nine est mort

18 juillet 2016 |

carlos_nine_photoL’auteur de bande dessinée argentin Carlos Nine est mort le 16 juillet, à l’âge de 72 ans.

Né à Buenos Aires en 1944, Carlos Nine se forme aux Beaux-Arts et ambitionne d’être peintre. Mais ce sera par l’illustration que sa carrière décollera, d’abord avec des commandes de journaux de son pays puis du monde entier. Son trait immédiatement reconnaissable, déformant à outrance des figures de cartoon, séduit le livre jeunesse, et la foire de Bologne l’honorera plusieurs fois.

En bande dessinée, la France l’accueille à la fin des années 1980 (dans L’Écho des savanes), et, en 1991, avec l’album Meurtres et châtiments (Albin Michel). Suivront notamment Fantagas (Delcourt, 1995, réédité aux Rêveurs en 2006), puis Le Canard qui aimait les poules (Albin Michel) qui décroche le prix du meilleur album étranger au Festival d’Angoulême 2001. L’album sera réédité par Les Rêveurs sous le titre Saubon le petit canard, dans un très grand format et dans une version redessinée pour moitié, en 2009.

saubon_image2

 

Carlos Nine avait le talent rare de s’infiltrer dans tous les genres – western, polar, comédie, érotisme, farce surréaliste… – avec un graphisme élégant, audacieux et ultra léché, parfois proche de la peinture, et un goût les personnages grotesques, détestables, ou à tout le moins insaisissables. Comme dans Prints of the West ou Keko le magicien (Rackham). Mais cela ne l’a pas empêché de travailler avec des scénaristes, comme Jorge Zentner sur la trilogie Pampa (Dargaud) ou Lewis Trondheim et Joann Sfar sur un épisode de Donjon (Monsters numéro 8) chez Delcourt.

 

carlos_nine_couv

 

Citons également ses collaborations avec de nombreux journaux internationaux, comme Le Monde ou The New Yorker, ainsi que ses participations aux projets Little Lit, Hey, Clafoutis ou SketchTravel Book.

small_11-PACKSHOT-BA-CARLOS-NINE1Les Rêveurs, après avoir publié le superbement sombre et absurde Rapport visuel sur la ville de Buenois Aires et ses environs, avaient sorti en début d’année son dernier livre, Tropikal Mambo. Un ouvrage à nouveau étonnant, une histoire de détective à Panama dont les chapitres sont chacun réalisés avec une technique différente (aquarelle, gouache, crayon et même sculpture !), et dont le héros se rebelle contre son créateur. Nous vous en reparlerons bientôt.

Carlos Nine, dont le fils Lucas a également posé un pied dans la bande dessinée, avec un style fortement influencé par son père (voir Dingo Romero et Thé de noix), est décédé à Olivos, dans la banlieue de Buenois Aires, le 16 juillet 2016.

 

small_08_PACKSHOT-TROPIKAL

 

Publiez un commentaire