Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

C’est pour ça que je m’appelle Giovanni **

24 août 2011 |

pasmalgiovanni_couvPar Claudio Stassi. Dargaud, 15,95€, le 6 mai 2011.

En Sicile, il est le héros des anti-mafia. Assassiné en 1992, le juge Giovanni Falcone n’a pas été oublié par ses partisans. Au point que certains ont donné son prénom à leur enfant.

giovanni_1C’est le cas du narrateur de ce livre, dont le fils se fait racketter à l’école. Pour lui expliquer qu’il ne doit pas céder à la violence, il décide de raconter à « son » Giovanni qui était cet homme droit, prêt à sacrifier sa vie pour la justice.

De bonnes intentions, C’est pour ça que je m’appelle Giovanni en regorge. Impossible de mettre en cause les motivations de l’auteur, décidé à rendre hommage à un homme incroyablement courageux. Mais ses choix narratifs figent l’album, faisant de son héros une statue indéboulonnable.

Claudio Stassi – qui s’inspire d’un livre du journaliste Luigi Guarlanado – alterne les passages actuels et le récit du combat de Falcone. Seulement, la sauce ne prend pas: les séquences s’articulent de façon longuette et artificielle, et l’on regrette que le juge ne soit pas plus clairement au centre de l’ouvrage. Son personnage reste désincarné, esquissé par un père débordant d’admiration. L’ouvrage pêche par un excès de naïveté et de bien-pensance, mais comporte d’autre qualités: un trait joliment habillé d’aquarelles, et un propos bien documenté, qui permet de mieux saisir le fonctionnement du Monstre (la mafia).

bouton_nbd
Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

giovanni_2

Publiez un commentaire