Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

5 Comments

Dans l’atelier de Fournier *

18 avril 2013 |

picto-critique-V3-1dans_latelier_de_fournier_couvPar Nicoby et Joub. Dupuis, le 22 mars, 24 €.

Afin de fêter dignement les 75 ans de Spirou, Dupuis s’est lancé dans un grand programme : rééditions, intégrales, fac-similés, récits rares, film, ouvrage théorique, etc. Parmi toutes ces productions on trouve aussi cette biographie de Fournier, particulièrement axée sur ses débuts et sa reprise de Spirou. Ce sont Nicoby et Joub qui se chargent du portrait et transmettent à la fois leur respect et la grande sympathie qu’inspire cette figure tutélaire de la BD en Bretagne.

dans_latelier_de_fournier_image1Il reste que la vie d’un auteur de BD n’est pas toujours palpitante, et si les intrigues de rédaction sont bien décrites, on n’apprend pas grand chose dans ce livre finalement bien décevant. Il y a bien sûr des passages émouvants, comme celui de la rencontre avec Rob-Vel, créateur de la série, mais ces éclaircies et le grand nombre de documents rares ne sauvent pas un livre qui peine à dépasser l’enfilade d’anecdotes.

Le tout respire la sincérité et la bonhomie, on aimerait aimer ce livre comme on aime son personnage principal, mais la sauce ne prend pas. Le récit est poussif, le sommet de l’action devant être le moment où Fournier joue du biniou… Il y a sans doute de quoi dire sur Fournier, grand témoin d’une certaine époque du magazine de Marcinelle, et du passage de relais à une nouvelle génération d’auteurs, mais un essai ou un livre d’entretien aurait été bien plus efficace qu’une bande dessinée qui peine à justifier son utilisation.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

dans_latelier_de_fournier_image2

Commentaires

  1. Bernard

    Vous êtes sérieux sur Bodoï là ? Vous avez décidé de vous énerver sur tous les bouquins cette semaine ?

    Et on vous a jamais appris à argumenter ? Moi je trouve ça plutôt chouette graphiquement et après si vous n’avez pas envie de lire la vie de Fournier ok, je comprend, mais pas la peine de vous forcer et d’en dégouter les autres !

  2. Hubert

    Si les critiques arrêtent d’être critiques, moi j’arrêterai de les lire !
    Un critique donne son avis, il ne donne pas la vérité. Il faut savoir le comprendre et adapter sa grille de lecture.

    Merci Bodoï de ne pas être complaisant.

  3. Loleck

    Franchement, il est assez regrettable de voir que certains ne comprennent pas le travail d’un critique. Il s’agit juste de donner un avis argumenté sur une BD, histoire d’orienter les achats du lecteur dans la profusion de sorties ou juste pour le plaisir de lire. Après quoi, libre à chacun de pousser plus loin sa curiosité ou non. Attention à la confusion : il n’est pas question de livrer une vérité définitive mais juste un ressenti qui tend à l’objectivité sans l’être tout à fait. Une chronique est d’autant plus intéressante lorsqu’elle est critique. Et un critique d’autant plus crédible lorsqu’il établit une hiérarchie. Ce que fait Bodoï en défendant une ligne éditoriale suffisamment claire.
    Merci donc à Bodoï de ne pas être complaisant.

  4. Le doc

    Pffffff,la suite sur le net de « Bo doi » sera sans moi.

Publiez un commentaire