Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | February 26, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Insulaires

15 février 2018 |
SERIE
Insulaires
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
15 €
DATE DE SORTIE
17/01/2018
EAN
2365353053
Achat :

insulaires_1« Découvrez le charme et l’authenticité de cette île bretonne », vante le site Internet de ce site splendide, surnommé « l’île aux grenats » — pour les petites pierres tirant sur le rouge que l’on y trouve un peu partout.

La visite que propose Prosperi Buri dans Insulaires n’a, elle, rien d’un prospectus de l’office de tourisme local. Le ton est donné dès la courte histoire d’introduction, parodie d’une émission de FR3 avec Roger Giquel, présentant le lieu — l’animateur égrène les généralités en faisant semblant de grimper une côte à vélo, avant de se faire reprendre par une mémé du coin.

La suite se montre ironique et documentée, parsemée de quelques réflexions ou souvenirs personnels de l’auteur. On découvre l’horrible Korrigez, monstre venu des profondeurs pour voler les bébés des femmes qui pêchent des treumouchs (ou pouce-pieds). Qui serait en fait une invention pour justifier l’infanticide que commettent certaines, dont la progéniture n’est pas désirée. Prosperi Buri détaille le « Trou du Diable », site maudit et dangereux, qui attire les touristes ; la réputation de naufrageurs des hommes du cru ; ou encore reprend le passionnant « journal du docteur Galleux », qui narre les épidémies de dysenterie qui dépeuplèrent l’île. Le trait, en noir et blanc, rond et vif, narre avec légèreté des drames plombants. Le contraste fait de ces Insulaires un guide historique malin, qui attise la curiosité concernant Groix.

insulaires_2

Publiez un commentaire