Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

6 Comments

Jacques Martin est mort

21 janvier 2010 |

L’auteur de bandes dessinée Jacques Martin est mort aujourd’hui en Suisse à l’âge de 88 ans, vient-on d’apprendre par un communiqué de son éditeur, Casterman.

martin_photo

Jacques Martin est né en 1921 à Strasbourg. Passionné très jeune d’histoire et de dessin, il envisage les Beaux Arts avant de finalement intégrer les Arts et Métiers. Il publie ses premières bandes dessinées dans l’hebdomadaire Bravo en 1946 et travaille pendant trois ans pour la presse belge, principalement sur des séries d’aventure ou d’humour. C’est en 1948 que naît son personnage le plus fameux, le jeune Romain d’origine gauloise Alix, dont la première aventure – Alix l’intrépide – démarre dans Le Journal de Tintin. Rapidement, il s’entoure de collaborateurs pour le lettrage et les couleurs, tels Roger Leloup (qui créera la série Yoko Tsuno) ou Michel Demarets.

Après trois aventures d’Alix, Jacques Martin imagine en 1953 une série contemporaine, avec un autre héros blondinet : Lefranc. Son premier épisode est intitulé La Grande Menace. Cette même année 1953, Jacques Martin rejoint les studios d’Hergé, en compagnie de ses fidèles assistants. Il y restera 19 ans, travaillant sur plusieurs aventures de Tintin, sans délaisser ses propres séries. Il en créera même deux autres : Jhen et Arno. Khéos et Loïs naîtront dans les décennies suivantes.

Ne dessinant plus lui-même depuis plusieurs années, Jacques Martin n’avait pas du tout disparu des librairies. Plusieurs séries parallèles – de qualité variable – sont nées, telles Les Voyages d’Alix, ou des albums historiques au graphisme inspiré de son travail. martin_imageLefranc et Alix continuaient, avec des équipes artistiques différentes, mais toujours sous la houlette de Jacques Martin et celle de ses attentifs ayants-droits. On se demandait d’ailleurs l’automne dernier, si Lefranc était toujours dans le coup

Au total, Jacques Martin a vendu plus de 15 millions d’albums au cours d’une carrière de plus de 60 ans.

Commentaires

  1. Francois Pincemi

    Encore une triste nouvelle, qui nous rappelle que nous ne sommes que poussière parmi les poussières, hélas!
    88 ans, c’est un age honorable pour tirer sa révérence. Monsieur Jacques Martin est allé rejoindre les deux autres Jacques Martin, l’animateur TV et le Trésorier du Vatican. Il laisse un véritable univers de plusieurs séries derrière lui. Il me semble qu’il est l’inventeur de la BD historique réaliste (à vérifier par les experts de bodoi), et je crois bien qu’il était le dernier survivant du Tintin hebdo des débuts, l’hebdomadaire qui nous a tant fait rêver (là-aussi à faire vérifier par vos experts-journalistes).
    Il est incontestable qu’une page importante de la BD est en train de se tourner, puisque tous ses plus brillants représentants (Tibet, Martin) ou défenseurs (Moliterni, Couperie) sont en train de disparaitre les uns après les autres. Les grandes vedettes du siècle dernier ont du mal à entamer cette nouvelle décennie qui vient de démarrer. Il y a d’autres auteurs, plus jeunes vigoureux et modernes, évidemment, mais ces qualités ne remplaceront jamais l’expérience de plus de soixante ans de BD!! Voila le message personnel que j’offre à votre reflexion.

  2. Francois Pincemi

    Encore une triste nouvelle, qui nous rappelle que nous ne sommes que poussière parmi les poussières, hélas!
    88 ans, c’est un age honorable pour tirer sa révérence. Monsieur Jacques Martin est allé rejoindre les deux autres Jacques Martin, l’animateur TV et le Trésorier du Vatican. Il laisse un véritable univers de plusieurs séries derrière lui. Il me semble qu’il est l’inventeur de la BD historique réaliste (à vérifier par les experts de bodoi), et je crois bien qu’il était le dernier survivant du Tintin hebdo des débuts, l’hebdomadaire qui nous a tant fait rêver (là-aussi à faire vérifier par vos experts-journalistes).
    Il est incontestable qu’une page importante de la BD est en train de se tourner, puisque tous ses plus brillants représentants (Tibet, Martin) ou défenseurs (Moliterni, Couperie) sont en train de disparaitre les uns après les autres. Les grandes vedettes du siècle dernier ont du mal à entamer cette nouvelle décennie qui vient de démarrer. Il y a d’autres auteurs, plus jeunes vigoureux et modernes, évidemment, mais ces qualités ne remplaceront jamais l’expérience de plus de soixante ans de BD!! Voila le message personnel que j’offre à votre reflexion.

  3. Un certain point de vue sur Jacques Martin et la raison du succès de ses héros :
    http://lesseptembriseurs.blogspot.com/2010/01/mort-de-jacques-martin.html

  4. Un certain point de vue sur Jacques Martin et la raison du succès de ses héros :
    http://lesseptembriseurs.blogspot.com/2010/01/mort-de-jacques-martin.html

  5. Francois Pincemi

    Merci pour l’info. je viens d’y poster un petit hommage personnel!

  6. Francois Pincemi

    Merci pour l’info. je viens d’y poster un petit hommage personnel!

Publiez un commentaire