Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | January 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Kodhja

23 octobre 2015 |
SERIE
Kodhja
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
20 €
DATE DE SORTIE
07/10/2015
EAN
2364747775
Achat :

Kodhja_extraitBienvenue aux portes de la cité de Kodhja ! Mystérieux et exotique, cet endroit, perdu au milieu de nulle part, semble cacher derrière ses épais remparts et sa majestueuse porte, mille et un secrets. Pour lever le voile sur les énigmes de cette ville, il suffit de suivre les pas du jeune garçon qui vient tout juste d’y pénétrer. Il n’est pas arrivé ici tout à fait par hasard. Son esprit est rempli de questions, ses pensées sont pleines d’interrogations, et il est persuadé que seul le Roi pourra l’aider à apaiser son âme. Pour ne pas se perdre dans le labyrinthe de Kodhja, il va pouvoir compter sur l’aide d’un personnage aux contours sibyllins, une jeune enfant aux formes changeantes dont on a du mal à cerner les intentions. Il n’est pas au bout de ses surprises et de rudes épreuves attendent ce jeune explorateur d’un genre particulier. Il ne ressortira pas indemne de ce périple.

Rares sont les livres qui bouleversent autant que cette collaboration inédite entre Thomas Scotto (Dans ma maison) et Régis Lejonc (La Carotte aux étoiles, L’Arbre et l’enfant). Le premier est un auteur jeunesse aguerri qui a déjà fait la preuve à de nombreuses reprises qu’il savait offrir à ses jeunes lecteurs des textes sensibles et profonds. Le second est un des illustrateurs les plus talentueux de sa génération, au style inclassable et à la palette artistique immense. Il le prouve une nouvelle fois ici. Ensemble, ils proposent un ouvrage qu’il est difficile de cataloguer dans les rayons formatés des librairies, cela serait trop réducteur.

Cette histoire emprunte ses codes à la fois au monde de la bande dessinée et à celui de l’album jeunesse. Lorsqu’on découvre l’objet pour la première fois, on est tout d’abord surpris par son imposant format, son beau papier et ses couleurs chaleureuses. La magie opère immédiatement, le visuel et le textuel s’enrichissent mutuellement et intelligemment. On se laisse porter par les images épurées et imprégnées de références qui tirent pleinement profit des grands espaces offerts par les dimensions hors norme de l’ouvrage, mais aussi par la force et l’intensité du récit initiatique que l’on découvre au fil des pages.

Car au final, c’est bien de cela qu’il est question, une rencontre avec soi-même, un voyage au coeur de l’enfance, aux frontières de l’adolescence, au plus profond de l’être, avec en filigrane la peur de grandir et l’angoisse d’abandonner la pureté de ses jeunes années. Une fois arrivé au bout de cette introspection, on n’a qu’une seule envie, y retourner, avec toute l’innocence de nos jeunes années. Enfants, adultes, cette pépite ne laissera personne indifférent.

Kodhja_planche

Publiez un commentaire