Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | January 24, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

La Ligue des Gentlemen extraordinaires – Century 2009 ***

28 novembre 2012 |

picto-critique-V3-3Sans titre-2Par Kevin O’Neill et Alan Moore. Delcourt, 14,95 €, le 7 novembre 2012.

01_80LIGUE03.inddÇa y est, c’est l’heure de l’Apocalypse. Annoncée depuis le premier tome de cette trilogie éclatée dans le temps (pour tout comprendre de l’arc Century, relisez donc notre « Sélection comics » consacrée au sujet), la fin du monde est vraiment toute proche, dans ce Londres poisseux et misérable de l’année 2009, qui paraît à nos immortels personnages encore plus déprimant que celui de l’époque victorienne… Bref, nos héros fatigués pourront-ils encore empêcher le pire ?

Soyons clairs, ce troisième tome n’est certainement pas le meilleur de la série. Mais c’est sans doute parce qu’Alan Moore ne se sent pas au mieux dans le XXIe siècle qu’il peine à insuffler un vrai grain de folie à cette ultime aventure. On le comprend, il y a de quoi déprimer quand le monde d’aujourd’hui ressemble à s’y méprendre à celui qu’il imaginait au début des années 1980 dans Watchmen : une guerre nucléaire imminente au Pakistan, une société occidentale s’appauvrissant et s’abrutissant de drogues bon marché (la télé y compris) et de musique bas de gamme (Moore se moque ici gentiment du rap, chose qui passe relativement mal à la moulinette de la traduction…), etc. Néanmoins, le scénariste illuminé tient son sujet et ses émouvants personnages (Mina en tête) jusqu’au bout, et surtout continue de jouer comme un gamin avec les figures du panthéon littéraire britannique. On vous laisse la surprise, mais imaginez que les Gentlemen se confrontent ici, entre autres, à l’univers d’une certaine J.K.R…. Imaginez les dégâts ! Surtout qu’au dessin, Kevin O’Neill tient toujours une forme du tonnerre.

Au final, le triptyque Century aura souffert de son manque de place, et de pages, pour éviter à la fois la confusion et les trop rapides ellipses. Il reste toutefois un élément incontournable dans la galaxie de la Ligue, et sans aucun doute ce qui s’est fait de mieux et de plus ambitieux au Royaume-Uni ces dernières années. God Save the Gentlemen !

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Commentaires

Publiez un commentaire