Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | March 25, 2017















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Château

25 juin 2015 |
SERIE
Le Château
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
19.99 €
DATE DE SORTIE
12/05/2015
EAN
2205072919
Achat :

Après avoir brossé l’esprit d’une campagne présidentielle et raconté le quotidien du journal Libération (Journal d’un journal), le talentueux Mathieu Sapin fait son come-back dans les coulisses du Palais de l’Élysée, toujours dans une veine documentaire mâtinée d’autodérision. Instructif et insolite, le reportage montre un dessinateur-reporter confondant d’ingénuité, témoin respectueux et ignorant des usages, guide étonné d’un lecteur toujours plus curieux des arcanes du pouvoir. le_chateau_imageEntre déférence de circonstance et proximité du tutoiement, Sapin raconte plusieurs mois de son passage là-bas : urgence des situations, gestion de crise, entretien avec François Hollande, le lecteur découvre un monde discret, mystérieux et parfois déroutant, dans le dojo du sous-sol ou les cuisines trois étoiles. Les événements rythment la vie du palais : l’affaire Cahuzac, le départ forcé d’Aquilino Morelle, celui de Valérie Trierweiler, la crise en Crimée, le dîner d’État de la reine d’Angleterre…

Plus que des impressions ou un portrait de président, Sapin fait davantage un tableau de la vie politique où chacun joue son rôle : conseillers diplomatiques, technocrates, journalistes, secrétaires, service de presse, coachs sportifs et cuisiniers s’affairent…Un État dans l’État, une véritable cour, une machine parfaitement huilée ancrée dans la tradition mais s’adaptant à la modernité et aux hommes (ou l’inverse ?)… Derrière l’improvisation, l’agenda serré ou les cérémonies officielles, surgit une forme d’authenticité sincère, permise par le ton faussement naïf, détaché et rigolard de Sapin. Drôle et informatif malgré une narration trop linéaire, cet album réussit finalement à dire beaucoup du pouvoir et du monde politique. En picorant les langages significatifs des discours et muni d’un trait jeté parfaitement didactique ici, l’auteur intéresse de bout en bout par ce témoignage vif et documenté, sans se départir d’une émotion d’une discrète solennité. Et malgré les ors, la BD sait rester conviviale. Pour les curieux.

 

Publiez un commentaire