Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 9, 2016

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les Champions d’Albion #1

15 mars 2016 |
SERIE
Les Champions d'Albion
ALBUM
Le Pacte de Stonehenge - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
11.95 €
DATE DE SORTIE
17/02/2016
EAN
2822212945
Achat :

championsalbion#1_extraitAu moment de rendre son dernier souffle, Richard Coeur de Lion a tout juste eu le temps de confier à sa mère, Aliénor d’Aquitaine, un dernier secret : un mystérieux coffre au contenu précieux doit bientôt arriver sur les terres du Royaume de France. Il est capital de le récupérer et de le mettre en lieu sûr afin qu’il ne tombe pas entre de mauvaises mains. Pour mener à bien cette périlleuse mission, la reine va faire appel à des compagnons de longue date, les seuls en qui elle puisse avoir confiance, les Champions d’Albion. Sous les ordres du vaillant Ivanhoé, cette troupe de chevaliers sans peur et sans reproche va se lancer dans une quête qui, vous vous en doutez, ne manquera pas d’embûches. En effet, Jean, le fils déchu d’Aliénor, nourrit un redoutable esprit de vengeance et il est prêt à tout pour contrarier les plans de son défunt frère. En cette époque tourmentée, les espions et les traîtres sont légion et ils se trouvent souvent là où on ne les attend pas.

L’époque des Croisades est une période qui inspire et qui véhicule autour d’elle son lot de légendes et de mythes. Les Champions d’Albion, une nouvelle série co-scénarisée par Jean Blaise Dijan et Nathaniel Legendre, en est un parfait exemple. Ici, l’histoire se met en place dans des lieux emblématiques. Dès le début du récit, on va découvrir les protagonistes tantôt à proximité de l’Abbaye de Fontevraud, puis dans les allées de Westminster, ou encore en réunion secrète sur le mystérieux site de Stonehenge. Mais cet encrage réel va rapidement laisser la place à la fiction et c’est à partir de là que les péripéties et l’action vont prendre le relais. La qualité des dialogues est à souligner. Graphiquement, le choix de héros animaliers évoque bien évidemment l’univers du Robin des bois de Disney. Le clin d’oeil est assumé et, même si par moments les personnages de Nacho Arranz Estevez semblent un peu figés ou manquent de souplesse, l’ensemble est très plaisant à parcourir.

Le premier volet de cette saga épique proposée par les éditions Jungle est donc une belle réussite et une agréable surprise. On y trouve même, à la fin, un petit pitch du prochain opus, qui donne envie de découvrir la suite.

championsalbion#1_planche

Publiez un commentaire