Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

LES + DU BLOG : « STEREO CLUB »

4 juillet 2006 |

LANCEMENT DE ROCKETTES

Ça vous dirait d’écouter un groupe de rock féminin nommé « The Menstruels » ? Non ? « The Nombrilz » alors ? Non plus ? Les « Beatles 2 » peut-être ? Toujours pas ? Hé oui, il est difficile de trouver un bon nom pour son groupe de rock, surtout si on joue le soir même à la fête de la musique. Mais ce n’est pas le seul souci de Pétra qui cherche aussi un batteur et un endroit où répéter. Tout ça pour séduire un garçon !
Hervé Bourhis et Rudy Spiessert poursuivent les aventures des employés et fans de musique qui gravitent autour du Stéréo Club, petite boutique de disques parisienne. Après s’être penchés sur un quadra fan de Britney et un chanteur sans succès, ils brossent le portrait d’une jeunesse abonnée aux boulots pourris et mal payés, regrettant le temps de leurs parents où l’on pouvait encore s’appuyer sur quelques certitudes politiques. Les auteurs se moquent gentiment de leurs personnages dont le manque, voulu, de relief affadit un peu l’histoire. D’un vif trait de pastel noir, Spiessert croque une racaille au bagout SMS qui retrouve son langage châtié pour se rendre à une garden-party près de Versailles. Bourhis s’amuse à faire courir Pétra sur plusieurs cases, dans la même position, changeant uniquement le décor autour d’elle pour rendre compte du speed de la capitale. Résultat un album frais et agréable, avec une étrange préface de Jackie Berroyer qui vous recommande de lire… Please kill me de McNeil et McCain !

Allison REBER

Stéréo Club #3 : 21 juin par Hervé Bourhis et Rudy Spiessert, Dargaud, 9,80 euros.

Publiez un commentaire