Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 4, 2022















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les Représentants

22 avril 2022 |
SERIE
Les Représentants
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
20 €
DATE DE SORTIE
02/03/2022
EAN
2743655712
Achat :

DP VIRAGES GRAPHIQUES (glissé(e)s) 5Lancée le 2 mars 2022, Virages graphiques est une nouvelle collection de bandes dessinées créée par les éditions Payot et Rivages. À la tête de ce nouvel acteur du marché on retrouve Sonia Déchamps, figure multicasquettes du milieu de la BD, puisqu’elle est notamment journaliste, autrice, codirectrice artistique du festival international de la bande dessinée d’Angoulême… et à présent éditrice !

Conjointement avec Comme une grande, premier ouvrage de Maëlle Reat, Les Représentants lance sa collection. Convoquant dans le même livre des pointures du 9e art comme Alfred, Anne Simon, David Prudhomme et Sébastien Vassant, ce recueil s’articule autour de 5 récits courts écrits par Vincent Farasse, auteur et metteur en scène français qui adapte ici sa propre pièce de théâtre en BD. Au travers de 5 situations précises et totalement différentes, il parvient à croquer des instantanés de vie. Le lien reliant ces histoires est ténu : se déroulant toutes lors d’une des 5 soirées électorales de 1995 à 2017, celles-ci se centrent sur des citoyens lambda. Le scénariste aborde de ce fait la politique de manière détournée, avec un véritable sens de la dramaturgie (peut-être un brin trop théâtrale) et des tonalités différentes. L’exercice, qui n’était pas aisé, est réalisé avec finesse et humour.

C’est pourquoi malgré sa couverture peu engageante Les Réprésentants révèle bien plus que l’on pouvait présager. Le vote et les élections ne sont finalement qu’un prétexte à l’exploration précise de situations délicates. Intimes, et dans le même temps révélatrices de chacune des époques évoquées. Vincent Farasse, faisant preuve d’une remarquable maîtrise du dialogue et de la chute, parvient à exploiter et pousser chaque situation réaliste dans une surprenante tournure. Les illustrateurs ne font pas de prouesses graphiques, mais leurs dessins et leurs aplats de couleur se fondent dans le propos. Ils ne s’écrasent pas pour autant devant la performance, mais laissent une juste place au texte, véritable cœur de l’ouvrage. Et pour un collectif (dont une histoire est dessinée de manière collégiale) qui met en scène des « représentants » du peuple, ça fait indubitablement sens.

 

Les representants planche

Publiez un commentaire