Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 16, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

L’Homme gribouillé

19 janvier 2018 |
SERIE
L'Homme gribouillé
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
30 €
DATE DE SORTIE
17/01/2018
EAN
2756096253
Achat :

Elles sont trois. Maud, la grand-mère, espiègle star de la littérature jeunesse. Betty, sa fille, graphiste sujette à des crises d’angoisse qui la rendent muette sans prévenir. Et Clara, la fille de Betty, ado énergique qui adore raconter des histoires. Chacune a ses secrets, bien sûr. Mais personne ne s’attend à ce qui va être révélé quand Maud fait un malaise et qu’un mystérieux homme à plumes, masque et chapeau vient réclamer violemment de l’argent. Le passé resurgit, la pluie ne cesse de tomber et la Nature se fait entendre. Et les humains face à elles paraissent bien dérisoires.

lhomme_gribouille_image1On attendait beaucoup de l’association Serge Lehman/Frederik Peeters, et on n’est pas déçu. Car le scénariste de La Brigade chimérique et L’Oeil de la nuit creuse ses thèmes fantastiques de prédilection mais sous un angle nouveau. Et car l’auteur d’Aâma met au service de cette fascinante histoire un trait semi-réaliste organique d’une grande expressivité. Serge Lehman s’interroge ainsi, encore une fois, sur la puissance des croyances dans l’esprit des hommes et leur influence sur leur vie réelle ; cette fois, non sous le prisme du super-héros, mais sous celui (déjà évoqué incidemment dans Masqué ou Métropolis) de la psychogéographie, ici entremêlé avec un folklore rural – mais on ne vous en dit pas plus. Toutefois, pas de longues réflexions ou de théories historiques abstraites dans L’Homme gribouillé : on est bien ici dans un récit haletant, feuilleton intime trépidant qui offre sur plus de 300 pages de chouettes scènes familiales comme de stressantes séquences de violence déchaînée, avec toujours son lot de surprise. Dans le même mouvement, avec son noir et blanc jouant beaucoup sur les niveaux de gris, Frederik Peeters préserve l’histoire de tomber totalement dans un genre ou un autre, composant ainsi un convaincant soap fantastique. Passionnant de bout en bout, on en redemanderait presque. La grande BD de ce début 2018.

lhomme_gribouille_image2

Publiez un commentaire