Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

L’Humanaute ***

27 septembre 2013 |

picto-critique-V3-3lhumanaute_couvPar Philippe Coudray. L’Association, 14 €, le 23 août 2013.

Philippe Coudray distille depuis des années des bandes dessinées uniques, qui interrogent le monde avec un subtil mélange de candeur et de malice. Observateur forcené, amoureux d’un regard poético-philosophique, son Ours Barnabé est un parfait exemple de ce travail d’orfèvre. En parallèle de ce travail d’abord tourné vers la jeunesse, il publie depuis des années des gags plus adultes dans Psikopat. On y retrouve la même façon de décrypter ce qui nous entoure, le même jeu sémantique – que ce soit de langage ou d’image mais sans personnage récurrent ni le faisceau du dessin animalier, qu’il utilise majoritairement.

lhumanaute_imageUn premier album, Loin de tout, avait été publié à l’Association en 2000, mais depuis Philippe Coudray ne s’est pas arrêté, et un nouveau recueil manquait grandement. L’Humanaute, dont le titre porte ce constant désir d’exploration des travers et recoins de l’humanité, vient combler ce vide. Cet ouvrage est bien plus épais que son prédécesseur. On s’y délecte de l’habileté de l’auteur, qui réussit à condenser intelligence et humour, des valeurs trop souvent opposées.

Naturellement, cette série de gags s’étalant sur dix ans se révèle forcément un peu inégale. Mais ces quelques baisses de régime sont mineures face au chemin singulier que Coudray trace avec cohérence depuis ses premiers livres. Il serait dommage de s’en priver, en espérant qu’il ne faille pas de nouveau attendre 13 ans avant de le revoir croquer ses contemporains.

Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Commentaires

  1. Yannick

    Que c’est pauvre graphiquement et le gag est éculé. On dirait le boulot d’un gamin de 10 ans.

Publiez un commentaire