Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 21, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Mission Yozakura Family #1

18 mai 2021 |
SERIE
Mission Yozakura Family
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
6.85 €
DATE DE SORTIE
05/03/2021
EAN
2505089965
Achat :

mission-yozakura_family_image1Par un concours de circonstances qui n’a, au final, pas grand-chose à voir avec le hasard, le timide lycéen Taiyô va intégrer la famille Yozakura, celle de la jolie Mutsumi, élève de sa classe. Une famille pas comme les autres puisque qu’elle oeuvre depuis des générations dans un domaine bien spécial: l’espionnage. Pas l’infiltration laborieuse façon Bureau des légendes, ni l’aventure bling-bling à la James Bond : plutôt des opérations périlleuses et improbables, menées avec des gadgets ahurissants et des techniques fantastiques. Taiyô va donc apprendre à marche forcée à devenir un super-espion pour protéger sa belle, et surtout parce que sa nouvelle famille lui fera la peau s’il ne s’exécute pas !

Attention, shônen sous amphét’ ! Ici, on tire d’abord, on s’explique ensuite, et le vaillant Taiyô (qui règle son souci de timidité maladive en un demi-chapitre, ouf) va vite le comprendre. Et s’endurcir au prix d’un entraînement violent et loufoque, qui fera de lui une machine, non pas forcément à tuer, mais à défendre sa belle. Ne cherchez pas des moments de calme, de réflexion, d’introspection, ils n’existent pas ici, ou sont réduits à un bout de page par ci par là. Mission Yozakura Family mise ainsi sur l’action délirante et l’humour absurde à 200%, sans temps mort, et c’est plutôt réjouissant. Si le couple de héros est plutôt mignon, ce sont bien les personnages secondaires, à savoir les membres de la famille, qui sont les plus intéressants car les plus barrés, à l’image de ce grand-frère protecteur psychopathe. Et on compte sur les volumes suivants pour les développer davantage, car ils seront à coup sûr de bons leviers de rebondissements.

Reste que cette narration épileptique fatigue un peu, tout comme un flot de dialogues surabondants, comme si l’auteur voulait cacher par une débauche d’effets – certes impressionnants – un fond d’intrigue trop léger. Ou alors, c’est juste un blockbuster qui se donne les moyens d’en mettre plein la vue, sans viser autre chose. La suite le dira, mais ce tome 1 demeure un vrai bon moment.

YOZAKURA-SANCHI NO DAISAKUSEN © 2019 by Hitsuji Gondaira

mission-yozakura_family_image2

Publiez un commentaire